Fermer
Secteurs / Activités

    Paul-François Houvion, Directeur de la franchise Hippopotamus

    Nous avons identifié 80 villes et secteurs prioritaires où nous souhaitons implanter un restaurant Hippopotamus dans les deux à trois ans qui viennent.

    La franchise Hippopotamus vient d’inaugurer à Paris, place de la Bastille, un nouveau concept de restaurant : pourquoi une évolution était-elle nécessaire ?
    Hippopotamus, c’est une enseigne qui existe depuis 1968 et qui, depuis, a connu des hauts et des bas. Sur son créneau, c’est un leader qui s’est un peu endormi, c’est pourquoi une évolution du concept nous a paru nécessaire.
    L’enseigne a désormais atteint un taux de notoriété d’environ 90 % en spontané, 96 % en assisté et 100 % quand elle est implantée dans une zone géographique. Avec 186 restaurants dont 88 en franchise, c’est une véritable mécanique de précision, c’est pourquoi il lui faut aussi un concept que l’on peut adapter en fonction de la clientèle sur la zone de chalandise.
    Pour mettre au point le nouvel Hippo, nous sommes partir d’un constat : c’est  que le consommateur d’aujourd’hui n’est pas unique et surtout, qu’il n’est pas le même en fonction du moment de la journée : le midi, il a envie d’un service efficace mais le soir, il veut passer moment agréable ; en semaine, il mange plutôt seul ou en mode business mais le week-end, il vient en famille, etc.
    Plutôt que de cibler une clientèle en particulier, le nouveau concept Hippo doit répondre aux attentes des différentes catégories de clients, et s’adapter aux différents moments de consommation, en proposant des ambiances différentes, à l’image du nouveau concept mis en place par Tablapizza, une autre marque du groupe Flo, comme Hippopotamus.

    Combien de temps avez-vous consacré à mettre au point ce concept et quel a été le budget nécessaire pour la transformation du restaurant de Bastille ?
    Nous avons entamé une réflexion il y a environ un an avec pour mission de lancer un nouveau concept. En tout, le projet a mobilisé nos équipes, avec l’architecte Philippe Avanzi, de juin 2015 à août 2016. Les travaux du restaurant de Bastille ont eu lieu cet été : ils ont duré un mois et demi, et entraîné la fermeture de l’établissement mi-juillet.
    Nous n’avons pas agrandi ce restaurant de 545 m², qui est un peu plus grand que la moyenne du réseau. Le montant global de sa transformation s’élève à 1,4 M€, ce qui constitue une base assez correcte pour un modèle zéro, cela représente un coût d’environ 2 000 € par m² équipé.

    Comment prévoyez-vous de déployer ce concept sur votre parc de restaurants et qu’est-ce que cela changera pour les franchisés Hippopotamus ?
    Notre plan de transformation des succursales (98 restaurants sur 186, Ndlr) prévoit une dizaine de réouvertures après basculement au premier semestre 2017, puis le déploiement du nouveau concept sur l’ensemble du parc devrait être complété d’ici deux ans et demi à trois ans. Cela tombe bien, car Hippopotamus fêtera ses 50 ans en 2018 ! D’ici là, nous préparons aussi, pour 2017, un concept d’établissement “petit format” sur 250 m², comme vient de le faire Tablapizza dans son restaurant de Meaux.
    Ce nouveau concept a été conçu pour qu’à l’avenir, on ne voie plus de différence entre un site franchisé et un site intégré. Il sera adopté par les nouveaux restaurants qui ouvriront leurs portes dans les années à venir.
    Les franchisés existants, quant à eux, adoptent le nouveau concept s’ils le souhaitent. Nous leur présenterons un bilan complet des coûts et des résultats, mais il est évident que les franchisés qui viennent d’ouvrir, et n’ont pas encore amorti leurs investissements, ne vont pas l’adopter tout de suite.
    Quoi qu’il en soit, afin de marquer une véritable différence, nous ne changerons pas la signalétique d’un restaurant tant qu’il n’aura pas adopté le nouveau concept d’aménagement intérieur.

    Quels sont vos objectifs de développement en franchise dans les années qui viennent ? Quels profils de partenaires recherchez-vous en priorité ?
    Nous avons identifié 80 villes et secteurs  prioritaires où nous souhaitons implanter un établissement dans les 2 à 3 ans qui viennent. Sur certaines de ces zones, nous avons déjà identifié des sites, sur d’autres, nous en cherchons. Ces projets seront d’abord présentés à des franchisés existants, puis à de nouveau franchisés.
    Suite aux changements à la tête du Groupe Flo et au sein du comité de direction, nous avons souhaité nous recentrer sur notre métier de commerçant : c’est pourquoi nous avons notamment renforcé notre pôle franchise sur l’aspect savoir-faire et méthodes, avec des conseillers franchise dédiés, dont la mission est de développer le chiffre d’affaires des franchisés.
    Nous savons former les nouveaux entrants, avec une durée de formation différente entre les non-professionnels, qui sont formés à la restauration et aux standards de l’enseigne et les professionnels, qui ne sont formés qu’aux standards.
    Nous recherchons des candidats ayant une âme d’entrepreneur et de commerçant, et disposant de 300 000 € d’apport personnel. Mais aussi des profils d’investisseurs, qui exercent par exemple des activités complémentaires à la restauration (hôtels, parcs d’activité…).

    Enseignes du même secteur
    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur HIPPOPOTAMUS

    Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

    Je suis intéressé par la franchise HIPPOPOTAMUS