Fermer
Secteurs / Activités

      Philippe Spindler, Responsable Développement Tryba - Interview du 15 mars 2012

      La vente de fenêtres est un marché considérable. Et notre réseau de concessionnaires a encore de belles parts à y prendre

      Quelles évolutions ont connu l’activité et le développement de votre réseau de concessionnaires Tryba en 2011 ?
      Le groupe Atrya dans son ensemble a enregistré en 2011 une hausse de 17 % de son chiffre d’affaires, à 410 millions d’euros (contre 350 millions en 2010). Notamment grâce à un certain nombre d’opérations de croissance externes réalisées ces dernières années, et qui ont porté leurs fruits. Il est en revanche difficile d’évaluer le chiffre d’affaires réalisé par notre réseau sous enseigne. Je peux vous dire en tous cas qu’il est également ressorti en croissance.
      Notre développement, lui, se poursuit : nous avons ainsi concrétisé pendant l’année une quinzaine d’ouvertures ou de reprises de magasins. Pour atteindre à ce jour quelque 250 points de vente Tryba en France.

      Quels sont vos objectifs pour 2012 ? Reste-t-il encore des places à prendre sous enseigne Tryba pour de nouveaux concessionnaires ?
      Nous aimerions, dans les années à venir, parvenir à clôturer notre développement, c’est-à-dire à couvrir les 35 secteurs que nous avons identifiés comme étant encore disponibles dans l’Hexagone. Ils sont surtout situés dans le Nord du pays et dans des régions comme le Jura ou la Bretagne, mais aussi disséminés un peu partout en France. Nous encourageons par ailleurs nos concessionnaires existants à compléter leur maillage local en ouvrant des unités relais secondaires. Et accompagnons, enfin, ceux qui arrivent à l’âge de la retraite dans la recherche de repreneurs et la transmission de leur activité dans de bonnes conditions. Pour toutes ces raisons, nous continuons de recruter de nouveaux partenaires.

      Comment pensez-vous qu’évolueront les ventes de votre réseau en 2012 ? Ne risquent-elles pas, notamment, de pâtir de la baisse du crédit d’impôt développement durable ou de la hausse de la TVA ?
      Nous touchons du bois mais pour l’heure, le relèvement de la TVA de 5,5 à 7 % sur les travaux d’amélioration de l’habitat (entré en vigueur au 1er janvier 2012, Ndlr) n’a pas freiné les achats des ménages en matière de fenêtres. De même, le coup de rabot porté au crédit d’impôt sur ces mêmes travaux n’a pas non plus eu, encore, d’impact sur notre activité.
      Alors certes, il est un peu tôt pour évaluer de quoi 2012 sera fait. Ce que nous savons, en revanche, c’est que le marché de la menuiserie reste, malgré sa légère régression, un marché considérable, avec toujours plus de 9 millions de produits vendus par an. Et que nous avons encore des parts de marché à y prendre, en tant qu’enseigne reconnue pour la qualité de ses produits, de ses techniciens et de ses conseils.

      Enseignes du même secteur
      Demander une
      documentation

      Pour plus d'informations sur TRYBA

      Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

      Je suis intéressé par la franchise TRYBA
      Consultez l'Indicateur de la Franchise