Fermer
Secteurs / Activités
    LA BOUCHERIE HABILLAGE SEP18

    Rupture brutale en franchise : l’avis des juges

    Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page
    Brève
    10 janvier 2018

    Qu’est-ce qu’une rupture brutale des relations de franchise ? Qu’est-ce qu’un préavis de rupture suffisant ? A partir de quand un franchisé peut-il être considéré comme victime d’un état de dépendance économique ? La cour d’appel de Paris vient de répondre.

    La cour d’appel de Paris vient de rendre, en matière de « rupture brutale » en franchise, une décision significative.

    Entre 1991 et 2000, un franchisé ouvre successivement cinq magasins à la même enseigne dans sa région. A plusieurs reprises les contrats de franchise  (un par point de vente) sont prolongés.

    Pour deux des magasins, face à certaines difficultés, le franchisé prend l’initiative de leur résiliation avec l’accord du franchiseur (en 1999 et 2001). Mais depuis 2010, les trois autres contrats ne sont plus renouvelés par le franchiseur et expirent à leur terme.

    Invoquant l’article L 442-6, I, 5° du Code de commerce, le franchisé réclame des indemnités. Selon lui, le préavis accordé par le franchiseur lors de la rupture du dernier contrat aurait dû être de 36 mois et non de 16. Eu égard notamment aux « 22 ans de relations commerciales » liant les deux parties et au fait que le franchisé était, explique-t-il, en situation de dépendance économique à l’égard de son franchiseur. Un franchiseur qui, à la faveur des renouvellements de contrats (et de leur modification), lui « imposait d’importants travaux d’agencement ».

    Dans un premier temps, le tribunal de commerce de Paris tient compte de l’ancienneté invoquée (mais pas de la dépendance) et donne en partie suite à la demande du franchisé. Les juges évaluent à 23 mois le délai de préavis nécessaire et condamnent le franchiseur à verser 234 500 € de dommages et intérêts au franchisé.

    Vous avez dit « dépendance économique » ?Cour-Appel

    Saisie, la cour d’appel de Paris (Pôle 5, chambre 4) infirme ce jugement le 22 novembre 2017 et déboute le franchisé de ses demandes.

    Les magistrats parisiens rappellent d’abord la règle. Pour eux, « l’évaluation de la durée du préavis à accorder » peut être fonction « notamment de l’ancienneté des relations, du volume d’affaires réalisé avec l’auteur de la rupture, du secteur concerné, de l’état de dépendance économique de la victime, des dépenses non récupérables (…) et du temps nécessaire pour retrouver un partenaire sur le marché de rang équivalent. »

    En l’occurrence, contrairement au franchisé, la cour considère qu’il n’y a pas dans son cas de dépendance économique.

    D’abord parce que le franchisé  pouvait « solliciter du franchiseur l’autorisation de vendre d’autres produits (que les siens), ce (qu’il) n’a pas fait ». Choisissant ainsi « délibérément de s’approvisionner exclusivement auprès du franchiseur ».

    Ensuite parce que « la clause de non-affiliation d’une durée d’un an après la cessation du contrat était limitée dans le temps et dans l’espace et de surcroît ne s’appliquait pas si le contrat avait pris fin à l’initiative du franchiseur, sauf si la résiliation était la conséquence de fautes graves ou de manquements réitérés. » D’ailleurs, rappelle la cour, l’activité a pu continuer sous une autre enseigne au moins dans l’un des magasins du franchisé.

    Vous avez dit « préavis insuffisant » ?

    Quant à l’ancienneté des relations, il n’y a pas lieu ici, selon la cour, de la considérer globalement mais contrat par contrat. Dans la mesure où le franchiseur ne s’était « pas engagé à garantir (au franchisé) la conclusion de plusieurs contrats ».

    En outre, aux yeux de la cour, chacun des trois contrats concernés a été rompu avec un « préavis suffisant »…

    L’un des préavis (de 12 mois et demi pour 19 ans) a, souligne la cour, été écourté d’un mois par le franchisé. L’autre (de 2 ans et 4 mois au total pour 15 ans) a été prolongé deux fois par le franchiseur à la demande du franchisé (pour coïncider avec l’arrêt de son bail).

    Quant au dernier, « compte tenu de (sa) durée (totale…) de 14 ans (et non 22, souligne la cour), de l’absence d’état de dépendance économique imposé par le franchiseur et du secteur d’activité concerné, le préavis de 16 mois (…) est suffisant pour permettre (au franchisé) de trouver une solution de remplacement».

    Le franchisé ne peut d’ailleurs invoquer la brutalité, ajoutent les juges, dans la mesure où le franchiseur avait déjà rompu les deux autres contrats (et qu’il pouvait donc s’attendre à ce que cela continue).

    Débouté, dans ce même litige, de sa demande de déséquilibre significatif, le franchisé n’est pas davantage entendu sur le sujet de la rupture brutale.  Un sujet où, là encore, le ressenti du franchisé et ses arguments n’ont pas suffi  à convaincre les magistrats de la cour d’appel de Paris.

    A lire également

    • InVivo étoffe son offre alimentaire en rachetant l’enseigne Bio&Co
      25 Sep 2018

      La coopérative InVivo (enseignes Gamm vert et Delbard) a finalisé, le 11 septembre,  la reprise de Jardiland au fonds d’investissement L-Gam, près d’un an après le début de l’opération. L’Autorité de la concurrence l’a validée sous réserve de la cession de 11 magasins, dont 5 franchises. Dans le même temps, Thierry Sonalier, quittait la présidence… Lire la suite

    • Dédié au tennis de table, Misterping Shop veut se déployer en franchise
      22 Sep 2018

      Ancien webmaster et passionné de tennis de table, Daniel Kirszenblat a créé, il y a 13 ans,  le site marchand misterping.com, dédié à la distribution de matériel de tennis de table. L’entreprise s’est développée progressivement, avec, entre autres, une application d’achats en ligne et des collections textiles et bois (raquettes brutes) commercialisées sous la marque… Lire la suite

    • L’enseigne coopérative JouéClub prépare activement la période des fêtes
      21 Sep 2018

      Après la présentation des tendances actuelles du marché du jouet lors d’une conférence de presse tenue fin août par le nouveau président de la coopérative, Jacques Baudoz, JouéClub se prépare à présenter son catalogue de Noël de 400 pages. Parallèlement, l’enseigne renforce comme tous les ans ses équipes. Le marché se caractérise en effet par… Lire la suite

    • France Literie affûte son image d’expert du sommeil
      21 Sep 2018

      « Nous sommes là pour être unique et différent », résume Pierre Weibel, Président directeur général de France Literie. Son réseau existe depuis plus de trente ans ; le responsable entend aujourd’hui en faire le n°1 de l’expertise literie. Avec pour armes le savoir-faire de l’enseigne, sa méthode de vente exclusive et une communication désormais résolument orientée vers… Lire la suite

    • Foncia franchise encore gagnante quoique un peu épinglée en appel
      21 Sep 2018

      La cour d’appel de Versailles a tranché, le 3 juillet 2018, un litige concernant l’enseigne d’agences immobilières Foncia. Lorsqu’en juin 2013 Foncia annonce que 43 des 95 contrats de franchise de son réseau de 550 unités ne seront pas renouvelés une fois parvenus à leur terme, le franchisé fait partie de ceux qui tentent de… Lire la suite

    A lire également sur ce thème

    • Foncia franchise encore gagnante quoique un peu épinglée en appel
      21 Sep 2018

      La cour d’appel de Versailles a tranché, le 3 juillet 2018, un litige concernant l’enseigne d’agences immobilières Foncia. Lorsqu’en juin 2013 Foncia annonce que 43 des 95 contrats de franchise de son réseau de 550 unités ne seront pas renouvelés une fois parvenus à leur terme, le franchisé fait partie de ceux qui tentent de… Lire la suite

    • Un franchisé Subway débouté par la cour d’appel de Paris
      18 Sep 2018

      Le 11 septembre 2018, la cour d’appel de Paris a débouté de toutes ses demandes un franchisé Subway en litige avec son franchiseur. Le contrat de franchise est signé en 2011. En octobre 2015, l’enseigne résilie le contrat du franchisé pour défaut de paiement de ses redevances. Et en novembre, engage – conformément à ce… Lire la suite

    • Toutes les clés pour entreprendre en restauration
      11 Sep 2018

      Le premier Forum dédié à l’Accompagnement des Entrepreneurs de la Restauration aura lieu le 25 septembre 2018 à Paris. Cette matinée d’ateliers en petits groupes, conférences et tables rondes s’adresse à « tout porteur de projet en restauration, quel que soit son état d’avancement », explique son organisateur Emergence concepts, agence conseil et incubateur sur ce secteur…. Lire la suite

    • Un concept de franchise non viable
      10 Sep 2018

      Le 4 septembre 2018, la cour d’appel de Reims a prononcé la résolution d’un contrat de franchise à la demande d’un ex-franchisé. La première rencontre avec le franchiseur a lieu au printemps 2014. Il exploite un concept de petits magasins urbains de cigarettes électroniques, un créneau alors à la mode. Depuis le 15 décembre 2013,… Lire la suite

    • Casa Pizza Grill : une franchisée partiellement indemnisée et un bilan des conflits mitigé
      28 Août 2018

      Le 3 mai 2018, la cour d’appel de Montpellier s’est prononcée, sur renvoi de la Cour de cassation, dans un litige opposant  l’ex-franchisée Casa Pizza Grill d’Évry à son franchiseur. Dans son premier arrêt du 21 octobre 2014, la cour avait annulé le contrat de franchise litigieux pour tromperie (état de la concurrence locale incomplet… Lire la suite