Fermer
Secteurs / Activités

    Sophie Gucciardi, Directrice des ressources humaines et Développement de la franchise IrriJardin

    En période de crise, les gens se recentrent sur l’entretien de leur habitat, ce qui génère de l’activité pour les magasins IrriJardin.

    Sophie Gucciardi, DRH du réseau de franchise IrriJardin

    Quelle est la situation des magasins IrriJardin dans le contexte actuel lié à l’épidémie de coronavirus : sont-ils ouvert ou fermés ?

    Depuis le 8 mai, tous les magasins IrriJardin sont réouverts à l’accueil du public, mais ils n’ont réellement fermé leurs portes que pendant la première semaine de confinement. En effet, notre code APE correspond à l’activité « Commerce de détail de quincaillerie, peintures et verres en magasin spécialisé » or, celle-ci ne fait pas partie des activités devant fermer d’après les arrêtés des 14 et 15 mars 2020.

    Au vu de l’explosion des commandes sur le web, nous avons d’abord mis en place la livraison à domicile, peu rentable. Puis, très vite, nous avons lancé le Drive, que nos magasins ne proposaient absolument pas avant le confinement. Ce service a très bien marché, même s’il est très contraignant pour les équipes. Nous avons aussi mis en place une formule de vente au comptoir à l’extérieur, uniquement pour des articles considérés comme essentiels pour l’entretien de la maison, avant de réaccueillir le public en magasin.

    Quelles dispositions avez-vous prises pour préparer la réouverture des points de vente tout en respectant les dispositions sanitaires ?

    Nos magasins respectent des consignes d’hygiène strictes : tous les personnels sont masqués et un marquage au sol indique les distances à respecter. Les clients doivent se désinfecter les mains avec du gel hydroalcoolique et petit à petit, nous allons rendre le port du masque obligatoire pour les clients : s’ils n’en ont pas, nous leur en fournirons.

    Quelles mesures avez-vous mises en place pour accompagner les franchisés IrriJardin ?

    IrriJardin est à la fois franchiseur et fournisseur exclusif de ses franchisés : nous avons reporté de deux mois les échéances de nos franchisés. Nous avons aussi formé des groupes de travail pour les informer sur le Prêt garanti par l’Etat, le fonds de solidarité et le recours au chômage partiel. Nous avons organisé des réunions à distance par petits groupes de 10 à 15 franchisés, et des points individuels avec les franchisés en phase de démarrage. Mais aussi des réunions quotidiennes avec le service animation du réseau car en ce moment, tout problème doit être résolu dans les 48 heures !

    Dans la situation actuelle, on peut dire que le réseau IrriJardin a été relativement épargné, même si les process n’ont pas été simples à mettre en place : nous avons lancé des activités que l’on ne maîtrisait pas avant, avec les collaborateurs du siège en télétravail et des collaborateurs en magasins parfois inquiets.

    Magasin-IrrijardinNos franchisés sont des chefs d’entreprise : ils attendaient des solutions leur permettaient de poursuivre leur activité. Certains magasins ont enregistré des progressions à deux chiffres sur la période, car ils ont pris des parts de marché face à des indépendants ou des magasins sous enseigne qui n’avaient pas réouvert. Même si nous serons loin de notre objectif pour 2020, nous sommes contents de ces performances.

    Les franchisés n’ont pas tous eu la même réactivité, c’est pourquoi il existe des différences de performance d’un magasin à l’autre. Certains ont encore un peu de mal à se projeter, mais nous convaincus de la force que nous donne le collectif, au travers de nos 113 magasins sur la France entière : nous allons par exemple lancer une campagne TV nationale dès le mois de juin.

    Quelle est la stratégie de l’enseigne en matière de e-commerce ?

    Avant le confinement, IrriJardin ne proposait pas le Drive : nous n’étions pas prêts en termes de logistique et nous avons été obligés de recruter en plein confinement ! Nous allons maintenir ce service, de façon un peu différente.

    Le boom des commandes en ligne pendant le confinement a constitué un accélérateur pour le développement de la vente à distance même si, dans notre modèle, le site web sert avant tout à générer du trafic en magasins.

    Où en est le développement du réseau en franchise ? Quels sont vos objectifs d’expansion ?

    IrriJardin compte 113 magasins : 15 en propre et 98 en franchise. Notre objectif est de regrouper 150 points de vente assez rapidement et nous espérons ouvrir six à dix nouvelles unités franchisées en 2021.

    Si tout se passe correctement, nous avons de belles perspectives car nous sommes restés actifs et prêts à toute éventualité. Or, pendant la crise, les gens se sont recentrés sur l’entretien de leur habitat, ce qui a généré de l’activité pour nos magasins.

    Six magasins franchisés ont même démarré leur activité en mars et avril, parfois sans enseigne. Ils ont enregistré de bons résultats, grâce à la captation de clients en recherche de solutions pour traiter leur piscine, sur des zones où il n’existait pas d’offre IrriJardin auparavant.

    Alors qu’au siège nous étions plus réservés sur la question des ouvertures en période de confinement, ces franchisés ont tenu à se lancer quand même : ils ont avant tout cherché des solutions pour faire du business.

    70 000 €
    Apport personnel
    13 500 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche
    Enseignes du même secteur
    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur IRRIJARDIN

    Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

    Je suis intéressé par la franchise IRRIJARDIN
    Consultez l'Indicateur de la Franchise