Fermer
Secteurs / Activités

    Alimentaire : la bataille du yaourt glacé

    Depuis deux ans, le yaourt glacé s’est lancé à la conquête des consommateurs français. Sur ce créneau proche de celui de la glace, le nombre de boutiques est en augmentation et plusieurs enseignes de franchise tentent de bâtir un réseau.

    Nourrissant, light : le yaourt veut s'imposer

    Le frozen yogurt est à la mode ! Les points de vente ou corners qui le commercialisent fleurissent au cœur des grandes villes comme des centres commerciaux. Au-delà de son aspect novateur, le succès du yaourt glacé est lié à son caractère nourrissant et à la mise en avant de produits à 0 % de matière grasse… même s’il est souvent accompagné de garnitures pouvant ternir le bilan diététique final : fruits frais découpés, mais aussi fruits secs, céréales, bonbons, sauces au chocolat ou au caramel, morceaux de gâteaux, etc.

    Le yaourt glacé a connu un développement considérable aux Etats-Unis au début des années 80. Plusieurs chaînes sont nées dont la croissance a été d’autant plus rapide qu’elles étaient financées par des fonds d’investissements spécialisés dans l’exploitation de nouveaux filons. Au Canada ou en Europe, des concurrents ont également pris leur essor.

    La France n’a pas échappé à cet engouement. Une enseigne canadienne, Yogen Früz (présente aujourd’hui dans plus d’une trentaine de pays), avait tenté, sans succès, au début des années 90 de s’implanter dans l’Hexagone.

    Enseignes du même secteur