Fermer
Secteurs / Activités

    Devenir franchisé dans le bâtiment : combien ça coûte ?

    Selon que le concept nécessite un local commercial, un espace d’exposition ou simplement un véhicule et un bureau, selon s’il peut s’exploiter seul ou requiert l’embauche de salariés, l’investissement requis pour devenir franchisé dans le bâtiment peut aller de moins de 50 000 à plus de 500 000 euros.

    Des concepts accessibles dès 5 000 euros d’apport

    Batiment-UneCertaines franchises de rénovation de l’habitat sont accessibles dès 5 000 euros d’apport personnel. Une aubaine pour les candidats à petits budgets, en quête d’une activité à exercer seuls. Ces concepts misent sur une structure légère. Chez Repar’stores, par exemple, nul besoin de local, le franchisé dispose d’un véhicule utilitaire, spécialement équipé, qui lui permet d’assurer toutes ses interventions. En incluant le droit d’entrée, la formation, ce véhicule et tout le matériel nécessaire, l’investissement initial total ne dépasse pas les 50 000 euros.

    L’enveloppe globale est encore moindre pour devenir applicateur de revêtement de façades Vertikal. Le concept, là encore, ne nécessite ni local commercial ni stock. Si bien que doit d’entrée et formation inclus, le concessionnaire peut se lancer pour moins de 40 000 euros d’investissements, dont 15 000 d’apport personnel.

    De 25 000 à 40 000 euros d’apport

    La majorité des enseignes de rénovation de l’habitat demandent un montant d’apport personnel compris entre 25 000 et 40 000 euros, pour des investissements totaux allant de 75 000 à 130 000 €. C’est le cas des spécialistes de la fenêtre Tryba, Grosfillex et Isofrance, dont les points de vente tendent à devenir de véritables showrooms. A noter que la première accueille toutefois, depuis quelques années, des candidats ne disposant que de 10 000 € de fonds propres, via la franchise participative et son format du Carré Tryba.

    Droit d’entrée, packs informatique et commercial, matériel et BFR portent l’investissement requis pour rejoindre la franchise de rénovation thermique FCA à environ 125 000 €, dont 40 000 € d’apport personnel. Enveloppe globale et fonds propres (30 000€) sont du même ordre chez son jeune concurrent Préservation du Patrimoine.

    Enfin l’apport personnel requis est de 30 000 € pour rejoindre la franchise de conception d’escaliers sur-mesure Oéba. Pour un investissement global du double, environ.

    Si vous avez 50 000 € d’apport ou plus

    Si votre apport personnel est supérieur à 50 000 €, Batiment-textevous pouvez prétendre à des franchises comme Attila. L’enseigne, spécialisée dans l’entretien et la rénovation des toitures, réclame un droit d’entrée dans la moyenne du secteur (26 000 €). Mais la nécessité de prévoir très tôt l’embauche de plusieurs intervenants fait monter l’investissement total requis à quelque 150 000 euros, dont le tiers en fonds propres.

    Un apport d’au moins 100 000 € vous donnera accès à l’enseigne de location de matériel BTP Comptoir de Location. Implantant ses entrepôts sur 1 500 m² de surface, et nécessitant des dépenses conséquentes pour constituer sa flotte d’engins et matériels à louer, cette franchise requiert un investissement global de 700 000 euros.

    Enseignes du même secteur
    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur REPAR’STORES

    Dénicher les meilleures franchises Envoyer ma demande aux franchises du même secteur / activité, sélectionnées par Franchise Magazine !

    Je suis intéressé par la franchise REPAR’STORES Trouvez votrelocal