Fermer
Secteurs / Activités

      Frédéric Simon, Président fondateur de Keymex Immobilier - Interview du 4 mai 2021

      Notre ambition est de devenir le plus gros acteur de la transaction en France dans les cinq prochaines années.

      Frédéric Simon, Président fondateur de la franchise Keymex ImmobilierQuel est le modèle économique de votre concept innovant sur le marché de l’immobilier ?

      Keymex est une franchise de centres d’affaires immobiliers rayonnant sur des agglomérations de 300-400 000 habitants et regroupant une centaine de négociateurs indépendants rattachés au centre.

      Nos centres, d’une surface de 500 à 1 000-1 500 m² sont comparables à un club sportif de haut niveau, doté d’une infrastructure, avec un staff salarié du franchisé qui va coacher ces négociateurs. Notre méthode spécifique de coaching immobilier vise à apporter un service premium aux vendeurs finaux et à leur permettre de vendre au meilleur prix et au meilleur délai.

      Nos centres accueillent aussi des partenaires : courtiers en prêts, déménageurs, diagnostiqueurs, entreprises du bâtiment, architectes, géomètres, avocats, experts-comptables, spécialistes du home staging

      Notre but est de créer un écosystème où tout est réuni en un même lieu pour les négociateurs, et les clients. Nous appliquons les principes de la grande distribution à l’univers de l’immobilier : on ne parle que d’immobilier, avec une force de vente et un ensemble de services à proposer aux clients.

      Où en est votre développement en franchise et quels sont vos objectifs ?

      Créé en 2016 à Taverny, dans le Val d’Oise, notre centre pilote réalise, au bout de 5 ans d’exploitation, 5,5 M€ de chiffre d’affaires avec 120 conseillers rattachés.

      Depuis notre lancement en franchise en janvier 2019 et après un peu plus de 2 ans, dont une année 2020 compliquée, Keymex regroupe à ce jour 22 franchisés en activité.

      Nous prévoyons d’atteindre 30 à 35 centres franchisés fin 2021. Nous avons d’abord ouvert en région parisienne (93, 92, 78, 60), puis sur l’Ouest (Chartres, Rennes, Saint-Nazaire, La Roche sur Yon, Rochefort-La Rochelle, Bordeaux…) et dans le Sud (Aix, Toulon, Bastia, Lyon…). Il nous reste à couvrir l’Est et le Nord de la France. Notre ambition est de devenir le plus gros acteur de la transaction en France dans les 5 prochaines années.

      Nous avons aussi signé une master franchise en Argentine depuis un an et demi et ouvert un centre à Buenos Aires, avec une centaine de collaborateurs.

      Combien de centres prévoyez-vous d’implanter à terme ?

      Centre d'affaires en franchise à l'enseigne Keymex Immobilier

      L’idée, c’est de pouvoir mailler le territoire de manière à assurer un service de qualité, avec un staff qui peut gérer un certain volume, mais pas au-delà. C’est pourquoi dans une grande agglomération comme Bordeaux, nous avons déjà implanté trois centres, exploités par trois franchisés différents.

      Chaque franchisé gère l’application de la méthode et du process, ainsi que le rayonnement et le développement de sa notoriété. Il s’appuie pour cela sur un service marketing / communication pour accompagner les négociateurs, et développer la notoriété par des actions de communication interne et externe. Mais aussi sur un service coaching et formation, pour la formation théorique et l’accompagnement terrain.

      Quels profils de franchisés recherchez-vous en priorité ? Faut-il être un professionnel de l’immobilier ?

      Pas forcément : nous recrutons environ 50 % de personnes en reconversion professionnelle, ayant une attirance pour le monde de l’immobilier et du management commercial, et l’envie d’être chef d’entreprise. Et 50 % de professionnels de l’immobilier, souvent des personnes qui ont fait le tour du métier traditionnel et éprouvé ses limites, qui ont des ambitions plus importantes que d’être commerçants, et qui veulent rayonner sur toute une agglomération, pas seulement sur un quartier.

      Pour devenir franchisé Keymex, il faut prévoir 200 000 € dapport personnel minimum : grâce à nos accords avec les quatre plus grandes banques françaises, cela permet d’obtenir un prêt de 200 à 500 000 €, en fonction des travaux et de la taille du centre. L’essentiel de l’investissement est constitué par les travaux d’aménagement et le besoin en fonds de roulement (BFR) pour l’année 1 : avant d’atteindre l’équilibre financier, il faut financer la trésorerie requise pour payer les salaires des équipes marketing et formation.

      200 000 €
      Apport personnel
      30 000 €
      Droit d'entrée
      Voir la fiche
      Enseignes du même secteur
      Demander une
      documentation

      Pour plus d'informations sur KEYMEX IMMOBILIER

      Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

      Je suis intéressé par la franchise KEYMEX IMMOBILIER
      Consultez l'Indicateur de la Franchise