Fermer
Secteurs / Activités

    Sébastien Chapalain, Président de la franchise class’croute

    Interview
    14 décembre 2018

    Notre objectif à cinq ans est de doubler la taille du parc de restaurants class’croute, exploité à 99 % par des franchisés

    Sébastien Chapalain, Président de la franchise de restauration rapide class'crouteOù en est le développement de votre enseigne de restauration rapide qui associe restauration sur place, vente à emporter et livraison en entreprise ?

    class’croute comptait 148 points de vente mi-novembre et le réseau devrait finir l’année à 151 unités, très majoritairement implantées en France sauf 4 installées en Belgique et 3 situées au Luxembourg. Ce parc de restaurants sous enseigne est exploité à 99 % en franchise, à l’exception de 2 unités gérées en succursale.

    Quels sont vos objectifs de développement pour class’croute ?

    Notre objectif à 5 ans est de doubler la taille du parc de restaurants à l’enseigne. Pour cela, nous misons sur trois axes principaux.

    D’abord, nous souhaitons aller là où class’croute n’est pas encore présent, car les performances commerciales de nos implantations sur des villes de 100 000 habitants, comme Cannes ou Pau, nous encouragent à cibler des villes de même taille en France. Ensuite, nous voulons optimiser les zones occupées par nos franchisés : ces derniers peuvent multiplier les points de vente sur leur secteur car historiquement, nous avons concédé des secteurs un peu larges. Nous avons redéfini des zones optimisées, afin de parvenir à un maillage plus fin.

    Nous prévoyons aussi de développer plus rapidement notre concept de corner en entreprise. On en compte 7 à ce jour : 4 en France (au siège social d’Accor à Issy-les-Moulineaux, de BNP à La Défense, ou encore d’Arkema dans le sud de le France), et en 3 Belgique. Ce format convient à des entreprises qui ont un petit siège social et n’ont pas envie de se doter d’une cantine : le corner class’croute leur permet de proposer à leurs salariés des sandwiches, plats chauds, salades. Ces implantations sont exploitées par un franchisé, dans une stratégie cohérente avec son maillage local, qui peut associer par exemple une cuisine centrale, un restaurant et un corner.

    Quels profils de franchisés recherchez-vous en priorité ? Combien coûte l’accès à votre réseau ?

    Point de vente à l'enseigne Class'croute, franchise de restauration rapide

    Nous recrutons aussi bien des professionnels que des personnes en reconversion mais d’une manière générale, nous aimons bien qu’ils ou elles aient une première expérience de chef d’entreprise. Nos franchisés ont plutôt une quarantaine d’années, et souvent une première expérience dans de grands groupes ou en indépendant. Un franchisé class’croute doit exercer trois métiers : exploiter un restaurant, avec la notion de rush à l’heure du déjeuner, un service traiteur, avec une image de marque à respecter, et un service de livraison individuelle, mais aussi de plateaux-repas pour les comités de direction. Là encore, la notion d’image est importante, c’est pourquoi nous sommes exigeants sur le profil.

    Le concept class’croute ne nécessite pas d’extraction. C’est pourquoi, pour un laboratoire de base (unité de préparation des produits), il faut prévoir un investissement initial de 100 000 €, plus 100 000 € pour une salle de restauration sur place (60 000 € pour un corner).

    Quels sont les zones de chalandise privilégiées pour implanter des points de vente class’croute ? Quelles régions visez-vous en priorité ?

    L’activité de class’croute requiert une proportion d’actifs importante au sein de la population de la zone de chalandise : les quartiers d’affaires, les zones d’activités conviennent bien au concept. Dans nos restaurants, qui sont aujourd’hui peu fréquentés de 8h à 11h et de 14h à 17h, nous allons développer une gamme de services pour les actifs, avec une offre food qui va du petit-déjeuner à l’after-work. Mais aussi proposer des espaces dans lesquels les gens peuvent travailler, prendre un café, puis déjeuner, préparer une réunion au calme ou encore organiser une réunion informelle, une démonstration produits…

    Aujourd’hui, class’croute compte également 6 points de vente en gare (comme Saint-Lazare à Paris) ou en aéroport (Roissy, Marseille-Marignane…) qui génèrent de gros volumes. Nous avions un peu mis de côté notre développement sur ce type d’implantations ces dernières années et nous souhaitons le réactiver. Nous avons des contacts positifs auprès des entreprises concessionnaires car notre offre « fast french good » correspond bien à leur clientèle.

    Globalement, l’enseigne n’est pas assez représentée dans le Sud de la France : elle est présente à Toulon et Aix-en-Provence, mais pas à Marseille. Il y a aussi des « trous dans la raquette » dans la région Centre, comme à Orléans ou au Mans.  Nous souhaitons compléter notre maillage ville par ville, y compris dans des petites villes.

    120 000 €
    Apport personnel
    30 000 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche
    Enseignes du même secteur
    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur CLASS’CROUTE

    Dénicher les meilleures franchises Envoyer ma demande aux franchises du même secteur / activité, sélectionnées par Franchise Magazine !

    Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

    Je suis intéressé par la franchise CLASS’CROUTE
    Trouvez votrelocal