Fermer
Secteurs / Activités

    Truffaut veut relancer son développement en affiliation

    Aujourd’hui à la tête de 67 jardineries dont 8 en affiliation, Truffaut entend à l’avenir donner davantage de place aux indépendants dans son réseau.

    IMG_0821Truffaut a levé le voile, ce 15 novembre, sur le relooking de sa jardinerie historique du Chesnay – Parly 2. Après 18 mois de travaux, le magasin, redessiné, donne à son tour corps au nouveau concept urbain de l’enseigne, déjà implanté à Bordeaux, Boulogne ou encore Arcueil. L’offre y a spécifiquement été pensée pour une clientèle citadine ; elle met à l’honneur les plantes d’intérieur, la déco, l’épicerie, le prêt-à-porter… Et agrémentée de services : ateliers intergénérationnels autour de la nature et organisation d’anniversaires pour les enfants.

    Une modernisation synonyme de « nouvelle expérience shopping ». C’est aussi ce que proposent désormais les jardineries Truffaut provinciales, à l’image de celle du Mans rouverte en 2018 après transfert et selon les nouveaux standards de l’enseigne. Ou celles de Limoges, Poitiers et Montélimar, reprises à Jardiland puis transformées cette année. Des points de vente de Province qui représentent déjà plus de 50 % du chiffre d’affaires du réseau de 67 magasins (dont 8 affiliés) et que Truffaut entend multiplier à l’avenir en s’appuyant sur de nouveaux affiliés.

    « Nous souhaitons rééquilibrer la part de construction de nouveaux magasins, d’acquisitions en propre et d’ouvertures en affiliation », confirme Gilles Poser, nommé Directeur Développement Affiliation de Truffaut en début d’année. « Nous sommes dans cette optique en train de remettre à plat l’ensemble de notre programme d’affiliation, pour pouvoir proposer un service complet à nos futurs partenaires », ajoute-t-il. décoIl s’agira de leur apporter bien plus qu’une enseigne et du référencement. « De la communication, du marketing, un programme de fidélité, du clic and collect, mais aussi notre support en matière de RH, de travaux… », détaille le responsable. Soit explique-t-il, un « catalogue de prestations dynamique et attractif » .

    Très à l’écoute de ses partenaires et soucieux de préserver leur culture et leur autonomie, Truffaut propose un contrat d’affiliation et non de franchise. Sa cible : des jardineries de 3 000 m² minimum, réalisant ou ayant le potentiel pour réaliser entre 2 et 5 millions d’euros de chiffre d’affaires, dans des bassins de 100 000 personnes. « Nous serons en mesure de proposer une offre d’affiliation complète à compter du deuxième trimestre 2020. Dès lors, si nous rentrons 2 ou 3 nouveaux partenaires par an, nous serons très contents », annonce Gilles Poser.  2020 qui verra aussi l’inaugurations de deux nouvelles succursales Truffaut parisiennes, à la Bastille au printemps et à Montparnasse à l’automne.

    Enseignes du même secteur
    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur TRUFFAUT

    Dénicher les meilleures franchises Envoyer ma demande aux franchises du même secteur / activité, sélectionnées par Franchise Magazine !

    Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

    Je suis intéressé par la franchise TRUFFAUT
    Trouvez votrelocal