Fermer
Secteurs / Activités

    Bye Bye Nits espère poursuivre son développement

    L’enseigne de traitement anti-poux Bye Bye Nits poursuit sa croissance en licence de marque.

    Bye 2Le réseau Bye Bye Nits espère finir l’année 2019 avec plusieurs unités supplémentaires. L’enseigne de centres de soins anti-poux a été créée par Jennifer et Arthur Assous, frère et sœur issus d’une famille de coiffeurs. Elle se veut « le premier centre français spécialisé dans l’élimination des poux de façon naturelle ». Le traitement proposé est principalement basé sur un système d’air chaud à débit contrôlé, qui permet de déshydrater poux et lentes. L’opération a lieu avec des machines américaines de la marque AirAllié, sur lesquelles Bye Bye Nits détient une exclusivité pour la France. Elle est complétée par une technique d’aspiration puis l’utilisation de produits à base notamment d’huiles essentielles de lavande. Des tablettes et des coloriages sont proposés pour distraire les enfants pendant les séances.

    Grâce à cette méthode, Bye Bye Nits promet l’éradication totale des poux et des lentes en une seule et unique séance d’environ 90 minutes. Le coût de l’opération s’élève à 99 euros, soit un prix un peu plus élevé que la concurrence, mais pour ce montant, l’enseigne promet une élimination totale en une seule séance, là où d’autres offres reposant sur des méthodes traditionnelles, combinant lotions et aspirateurs, peuvent nécessiter jusqu’à plusieurs heures et plusieurs rendez-vous.

    L’unité-pilote du réseau a ouvert ses portes en décembre 2015, dans le 17ème arrondissement de Paris. Les fondateurs du concept ont ensuite attendu un an avant de lancer un développement, de façon à avoir du recul et à pouvoir formaliser le concept et le contrat. Deux autres salons en propre ont ensuite été inaugurés, toujours dans la capitale. Ainsi qu’à Nantes et Aix-en-Provence, en licence de marque cette fois. Mais celui de Nantes a depuis fermés. D’autres ouvertures sont en cours.

    Le réseau cible des bassins de 300 000 à 400 000 habitants. L’investissement, de l’ordre de 40 000 euros hors pas-de-porte, est relativement abordable. Quant aux centres, ils nécessitent des surfaces de 40 à 60 mètres carrés, mais un emplacement numéro 1 n’est pas indispensable, puisqu’il ne s’agit pas d’un achat d’impulsion. Enfin, le licencié travaille avec un seul employé. Selon la tête de réseau, une unité réalise un chiffre d’affaires d’environ 200 000 euros en deuxième année d’activité.

    25 000 €
    Apport personnel
    15 000 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche
    Enseignes du même secteur
    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur BYE BYE NITS

    Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

    Je suis intéressé par la franchise BYE BYE NITS Trouvez votrelocal