Fermer
Secteurs / Activités

    Décrocher un crédit pour ouvrir une franchise

    Dernière mise à jour le 25 février 2021

    Plus que jamais avec la crise sanitaire, les porteurs de projet en franchise ont intérêt à professionnaliser leur démarche s’ils veulent parvenir à convaincre les banquiers. Deux experts vous délivrent leurs conseils.

    « Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les banques prêtent en ce moment », affirme sereinement Benoit Fougerais, directeur général et cofondateur en 2006 de Pret Pro, organisme de courtage en financement, spécialisé en franchise.

    A la tête d’un réseau de 40 mandataires répartis sur l’ensemble du territoire – qui ont transmis aux banques quelque 2 500 dossiers en 2020 avec un taux d’acceptation revendiqué de 78 % -, ce membre du collège des experts de la FFF sait de quoi il parle. « Il ne faut pas oublier qu’en moyenne, 65 % du Produit Net Bancaire vient des intérêts perçus sur les sommes prêtées. Alors oui, les banques prêtent toujours, mais, évidemment, avec la crise sanitaire elles regardent les dossiers plus en détail, se montrent plus exigeantes en termes d’apport personnel et vont refuser plus facilement des dossiers mal présentés ou pas accompagnés par un professionnel du financement. »

    Un constat partagé en grande partie par Olga Romulus, expert-comptable spécialisée, membre de la direction des relations extérieures de Fiducial et l’une des trois référents franchise des 600 agences de ce réseau. « Les banquiers ont beaucoup prêté aux entreprises depuis mars 2020 et ils vont continuer à le faire. Mais ils ont comme nous un gros problème pour faire confiance aux prévisions. Et, notamment, la question de l’équilibre entre l’apport et l’emprunt est plus que jamais d’actualité. »