Fermer
Secteurs / Activités

    François Bultel, Directeur Général de la franchise Boulangerie Ange

    Nous estimons avoir un potentiel de 150 unités dans l’Hexagone à l’horizon fin 2018.

    Pouvez-vous revenir sur les spécificités de votre enseigne ?

    Dès sa création le réseau, fin 2008,  Boulangerie Ange a voulu bouleverser les codes de la boulangerie traditionnelle : fabrication sur place à la vue des clients, offres adaptées à la clientèle d’une boulangerie de périphérie (facilités de stationnement, carte de fidélité, commandes via application mobile, offres promotionnelles), espace Ange Café dédié aux pauses gourmandes, doté d’un cadre design avec wifi gratuit. Par ailleurs, nous nous positionnons comme un acteur durable et solidaire du monde de la boulangerie artisanale. En effet au-delà de pains, pâtisseries, viennoiseries et produits salés (pizzassandwiches, quiches…) essentiellement réalisés sur place, nous proposons dans tout le réseau des pains confectionnés avec de la farine certifiée CRC (culture raisonnée contrôlée) et agro-éthique, permettant une rémunération juste pour les producteurs de céréales. Cette démarche durable découle d’un des engagements forts de la charte du réseau pour assurer qualité, respect et plaisir aux clients.

    Chaque boulangerie s’engage également à faire don de ses invendus à des associations locales. Chaque semaine, quelques 500 euros de marchandises par point de vente profitent ainsi aux plus démunis, ce qui représente au total environ 630 kilo de produits.

    Quelle est la taille de votre réseau aujourd’hui ? Quel est le profil de vos franchisés ?

    Nous avons à l’heure actuelle 84 boulangeries en activité, un quart d’entre elles sont des unités intégrées, les autres des franchises. Et nous allons finir l’année 2017 avec une centaine de points de vente. En 2016 nous avons ouvert une quinzaine d’unités et cette année, nous sommes plutôt sur un rythme d’une trentaine d’ouvertures. Aujourd’hui une vingtaine de personnes s’emploie quotidiennement à l’accompagnement du réseau.

    Par ailleurs, étant donné que les équipes présentes dans les magasins sont constituées d’une douzaine de collaborateurs en moyenne, et que nos franchisés ont vocation à ouvrir plusieurs points de vente, certains d’entre eux gèrent une cinquantaine de personnes, ce n’est pas donné à tout le monde. Notre sélection est donc pointue. Outre son apport financier (un investissement global de l’ordre de 650 000 euros est nécessaire), sa façon d’être et son esprit entrepreneurial et managérial priment dans la sélection. Celle-ci est double. Le candidat doit être validé par la tête de réseau, bien sûr, mais aussi par deux franchisés représentant leurs pairs, qui auditionnent le candidat.  C’est aussi une façon d’impliquer le réseau.

    Boulangerie Ange est une enseigne de périphérie, un créneau sur lequel la concurrence est de plus en plus forte. Comment y répondez-vous ?

    Depuis le début nous avons en effet fait le choix de nous implanter en périphérie, où se trouvent les nouveaux flux de consommation. Nous visons donc des zones d’activité de périphérie à fort trafic dans des zones de chalandise de 120 à 150 000 habitants. Mais évidemment nous ne sommes pas les seuls à avoir privilégié ce positionnement. Il nous faut donc être meilleurs que les autres, à tous les niveaux : produits, logistique, exécution, etc. Comme je l’ai dit plus haut, un de nos critères est de recruter les meilleurs partenaires, impliqués dans leurs points de vente et soucieux de la qualité de service au client. Nous les soutenons en proposant, par exemple, régulièrement de nouveaux produits (gammes de soupes, jus de fruits frais par exemple) et des animations régulières (par exemple, pendant six semaines en juin et juillet, les Applidays, qui permettent de commander, deux jours par semaine, via un smartphone  et de bénéficier de promotions et d’un comptoir de retrait dédié en magasin).

    Mais nous venons aussi, fin mai, d’ouvrir un premier magasin en centre-ville, dans une galerie commerciale de Marseille : les Terrasses du Port. C’est un test, pris en charge par la tête de réseau, donc en succursale. S’il est concluant, cela devrait nous ouvrir de nouveaux horizons de développement. Dans tous les cas notre modèle restera le même : il nécessite un très fort trafic de véhicules ou piétonnier.

    Récemment vous avez mis en avant votre implication au niveau des territoires. Qu’en est-il ?

    Boulangerie Ange s’affirme en effet comme un acteur solidaire des territoires : postes à pourvoir et embauches en CDI, formations et dons de denrées alimentaires aux associations, blé agri-éthique pour un revenu maîtrisé des agriculteurs pendant 3 ans, approvisionnements locaux. Le réseau compte à ce jour plus de 1 100 collaborateurs répartis entre les boulangeries du réseau et le siège, au total, plus d’une vingtaine de métiers sont représentés. À chaque ouverture, une dizaine de personnes est recrutée en CDI, notamment en partenariat avec les antennes locales de Pôle Emploi pour nos différents métiers : boulangers, préparateurs, vendeurs, responsable et adjoints … Ainsi Ange a employé 150 personnes depuis son lancement en région PACA ou encore en région Hauts-de-France.

    120 000 €
    Apport personnel
    55 000 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche
    Enseignes du même secteur
    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur BOULANGERIE ANGE

    Dénicher les meilleures franchises Envoyer ma demande aux franchises du même secteur / activité, sélectionnées par Franchise Magazine !

    Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

    Je suis intéressé par la franchise BOULANGERIE ANGE
    Trouvez votrelocal