Fermer
Secteurs / Activités

      Gilles Boehringer, Vice-président développement et franchise France KFC - Interview du 29 décembre 2014

      Interview
      29 décembre 2014

      Nous allons recruter 30 franchisés supplémentaires pour atteindre 500 restaurants KFC en France d’ici 2025.

      Où en est le développement de KFC en France et quels sont vos objectifs d’expansion ?
      En France fin 2014, KFC comptait 172 restaurants, dont 104 en franchise, essentiellement situés en province, à l’exception de nos 52 points de vente en Ile-de-France. Notre cinquantième partenaire franchisé vient d’ouvrir à Mâcon, sur ce nombre, plus d’un tiers ont 3 restaurants ou plus (jusqu’à 5) ; 20 ont été recrutés au cours des deux dernières années et le premier nous a rejoint en 2001. Nous avons mis 10 ans (de 2000 à 2010) pour ouvrir nos 100 premiers restaurants, mais nous ne mettrons que 5 ans pour la deuxième centaine, puisque que nous alignerons 200 unités fin 2015.
      Notre actionnaire, le Groupe Yum, nous demande désormais de tripler de taille, afin d’atteindre les 500 restaurants d’ici 2025. Puisque nos partenaires sont capables de gérer de multiples sites, cette accélération s’appuiera sur nos franchisés existants. Mais nous allons aussi recruter 30 partenaires franchisés supplémentaires sur les zones où nous voulons densifier notre présence.

      Quelle stratégie d’implantation prévoyez-vous pour renforcer votre maillage ?
      Notre positionnement prévoit que KFC devienne la marque préférée des Français, cela suppose donc d’être au plus près des consommateurs. C’est pourquoi, aujourd’hui, nous ciblons les villes moyennes de 30 à 50 000 habitants, avec des agglomérations de 50 à 100 000 habitants.
      En Ile-de-France, nous n’alignons que 52 points de vente pour 12 millions d’habitants : il reste donc énormément de zones non couvertes à Paris intra-muros et en région parisienne.
      Dans les grandes métropoles, nous sommes absents du centre-ville et des centres commerciaux. Car notre positionnement de départ, quand nous sommes arrivés dans une région, a consisté à ouvrir des drive en périphérie. Or, cela ne répond pas aux besoins des consommateurs de centre-ville : c’est pourquoi notre plan visant à ouvrir 300 restaurants additionnels passera par des implantations en centre-ville et en centre commercial dans les grandes agglomérations.
      Notre stratégie est la suivante : un tiers en Ile-de-France, un tiers en centre-ville et en centre commercial des grandes agglomérations et un tiers dans les zones vierges de villes moyennes.

      Allez-vous poursuivre votre développement en location-gérance ?
      La majorité de nos franchisés français nous ont rejoints avec 200 000 € de fonds propres et nous avons peu utilisé la franchise totale jusqu’à présent. Mais, afin d’accélérer notre développement, nous pouvons ouvrir notre recrutement à des partenaires qui disposent de 600 à 700 000 € de fonds propres pour financer 1 à 2 M€ d’investissements.
      Partout dans le monde, le Groupe Yum développe KFC en franchise totale. En Europe de l’Ouest (Allemagne, Espagne, Pays-Bas, France), nous avons d’abord misé sur la qualité des partenaires or, ces excellents opérateurs n’avaient pas 2 M€ à investir. Mais aujourd’hui, certains ont la capacité financière, trouvent des emplacements : c’est une piste que nous allons suivre davantage.

      Enseignes du même secteur
      Demander une
      documentation

      Pour plus d'informations sur KFC

      Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

      Je suis intéressé par la franchise KFC
      Consultez l'Indicateur de la Franchise