Fermer
Secteurs / Activités
    LAFORET HABILLAGE 2019

    Licence de marque : un candidat récupère les 30 000 € versés pour une réservation de territoire

    La cour d’appel de Paris vient d’annuler un contrat de réservation de territoire  accordé par une enseigne se développant en licence de marque. Motifs : un DIP incomplet et une confusion entretenue avec la franchise.

    La cour d’appel de Paris vient d’annuler, à sa demande, le contrat de réservation d’un entrepreneur tenté par une enseigne développée en licence de marque

    La première rencontre a lieu en mars 2012, au Salon de la franchise de Paris. Peu de temps après, le 4 avril, l’enseigne adresse au candidat un DIP (Document d’information précontractuelle) pour une implantation à Versailles.

    Le 10 juillet, un contrat de réservation d’une durée de 12 mois est signé contre versement de 29 900 € TTC. Le contrat prévoit classiquement que cette somme sera affectée au droit d’entrée si le point de vente ouvre dans le délai d’un an. Dans le cas contraire, elle sera perdue pour le candidat, au titre de l’indemnité d’immobilisation du territoire réservé.

    Mais dans la période, la marque-enseigne propose au candidat un emplacement… à Poitiers. C’est là que le bât blesse. En octobre, le candidat adresse différents courriels (au bailleur de Poitiers et à l’enseigne) qui dénotent sa désorientation. Dans l’un d’eux, il se déclare « circonspect sur la manière dont se déroulent les différents points du dossier ». Et, le 12 décembre, il demande à l’enseigne de lui rembourser la somme versée.

    Entre autres motifs pour abandonner son projet il invoque :

    -des frais de travaux et de location plus élevés qu’annoncés,

    -un investissement trop important au regard de la rentabilité potentielle,

    -un emplacement trop éloigné (Poitiers au lieu de Versailles).

    Sans réponse de la marqueenseigne, il l’assigne en justice. En mai 2015, le tribunal de commerce de Paris refuse d’annuler le contrat mais condamne la tête de réseau à rembourser à l’ex-candidat la moitié de la somme (14 500 €), avec exécution provisoire.

    Une information précontractuelle « imprécise et erronée »…

    Cour-AppelSaisie, la cour d’appel de Paris (Pôle 5, chambre 5) annule le contrat de réservation.

    Pour les magistrats, le DIP remis n’est « pas conforme aux exigences » de la loi. « Incomplet », il « ne comprend pas en annexe les comptes annuels » de l’année précédant la signature du contrat, « ne précise  nullement la nature et le montant des dépenses et investissements spécifiques à la marque » auxquels le candidat « devra procéder avant de commencer l’exploitation » et « fait état d’informations anciennes (de 2004) concernant le marché local de l’agglomération de Versailles ».

    En outre, l’information précontractuelle délivrée est jugée « imprécise et erronée, en ce qu’elle se réfère tout à la fois à la (licence) de marque et à la franchise, alors que ces deux modes d’exploitation sont très différents (…) ».

    …Et une confusion « entretenue » avec la franchise

    « Cette confusion a au surplus été entretenue, notent les magistrats, par la remise, (avant) l’envoi du DIP, (…) d’une plaquette publicitaire se référant exclusivement à la franchise et mettant en exergue les prestations conséquentes d’assistance (de la marqueenseigne) et, (après) la signature du contrat de réservation, d’un livret d’accueil manifestement rédigé à destination des franchisés. »

    Si l’intention de tromper le candidat n’est pas prouvée aux yeux de la cour, l’information délivrée par l’enseigne l’a cependant « induit en erreur ».

    Une erreur « déterminante pour son consentement », « eu égard d’une part à son caractère substantiel, et, d’autre part, à sa dénonciation récurrente par l’intéressé dans les mois qui ont suivi la signature (…). »

    « De sorte que le contrat (de réservation) est entaché de nullité. » Pour la cour d’appel, le candidat doit donc être intégralement remboursé.

    A lire aussi sur le sujet :

    -L’article de Maître François-Luc Simon « Nullité du contrat de réservation » paru sur « La lettre des réseaux »

    A lire également

    • Virtuel Center propose des centres dédiés à la réalité virtuelle
      25 Mar 2019

      Dominique Mendiant Olivier a décidé de se lancer dans une nouvelle aventure entrepreneuriale, en créant avec son associé Christophe Aymé, sous le nom de Virtuel Center, un concept basé sur la réalité virtuelle. Dominique Mendiant Olivier est à l’origine de plusieurs réseaux liées aux technologies modernes. Il a d’abord créé un concept de pressing discount… Lire la suite

    • La Mesure veut multiplier ses épiceries en vrac
      23 Mar 2019

      Le concept de produits d’épicerie en vrac La Mesure, juste ce qu’il vous faut a été créé en 2014 dans le Loiret, sur la base d’une démarche cherchant à limiter notre impact environnemental en supprimant autant que possible les déchets d’emballage jetables. Selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), chaque année… Lire la suite

    • TUI Store à la recherche de nouveaux partenaires
      22 Mar 2019

      En 2015 le groupe TUI (propriétaire des marques Nouvelles Frontières et Marmara) a décidé de moderniser ses agences de voyages Nouvelles Frontières et de les faire passer sous un nouveau concept, baptisé TUI Store. Il s’appuie en particulier sur un affichage digital en vitrine, et, à l’intérieur, on y trouve une table centrale avec écran… Lire la suite

    • Nicolas confirme son ouverture à la franchise
      20 Mar 2019

      Avec 500 boutiques en France et 50 à l’international (Liban, Angleterre, etc.), l’enseigne caviste historique Nicolas souhaite donner un nouvel élan à son développement et ambitionne d’ouvrir 150 nouveaux magasins franchisés en région, dans des villes de taille moyenne (entre 20 000 et 50 000 habitants), pour mailler plus finement le territoire en implantant des points de… Lire la suite

    • Bureau Vallée et son fondateur obtiennent une distinction
      15 Mar 2019

      À l’occasion de la 18ème édition des Prix européens des fournitures de bureau (EOPA), qui s’est tenue à Amsterdam le 5 mars, Bureau Vallée a été doublement récompensé par les professionnels du secteur. Une reconnaissance qui a valu à Bureau Vallée le premier prix dans la catégorie “distributeur européen de l’année”, en s’imposant face à… Lire la suite

    A lire également sur ce thème

    • Quand un franchisé résilie son contrat, c’est à ses risques et périls
      06 Mar 2019

      La cour d’appel de Paris vient de prononcer, le 16 janvier 2019, la résiliation fautive d’un contrat aux torts d’une franchisée. Dans ce litige, le contrat est signé en janvier 2011 et le point de vente ouvert en juin. L’exploitation rencontre dès le début des difficultés. Le chiffre d’affaires des premiers mois est faible (à… Lire la suite

    • Ventes sur Internet : une sanction de l’Autorité de la Concurrence suspendue
      01 Mar 2019

      La cour d’appel de Paris vient « d’ordonner le sursis à exécution des injonctions prononcées » par l’Autorité de la Concurrence contre un réseau de distribution à propos de ses ventes sur Internet.  C’était le 24 octobre 2018 : l’ADLC infligeait une amende de 7 millions d’euros et la modification de ses contrats à une tête de réseau…. Lire la suite

    • Licence de marque ou franchise : y a-t-il eu tromperie ?
      26 Fév 2019

      La cour d’appel d’Angers vient de refuser l’annulation d’un contrat de licence de marque réclamée par un couple d’exploitants dont l’entreprise a été radiée en 2014. Les plaignants considèrent que la tête de réseau leur a en fait vendu un contrat de franchise sans respecter ses obligations précontractuelles et d’assistance, ce qui a provoqué leur… Lire la suite

    • Passeport pour la franchise 2019 : inscriptions ouvertes jusqu’au 30 avril
      24 Jan 2019

      Après Tailor Corner en 2014, Syndic Experts en 2015, Persillé, Maison de Viande en 2016, Ecureuil Vert en 2017 et Viagimmo en 2018, quel sera le lauréat de la 6ème édition du concours Passeport pour la Franchise, organisé par le cabinet Gouache avocats, lancée le 21 janvier dernier ? La réponse sera connue le 27 juin prochain. Il reste encore deux mois… Lire la suite

    • Défense des franchisés et non-concurrence après le contrat : un arrêt très clair
      17 Déc 2018

      La Cour de cassation vient de rendre, en matière de création d’une association de franchisés et de non-concurrence post-contractuelle, une décision qui intéressera tous les acteurs de la franchise. Dans ce litige, deux contrats avaient été conclus au printemps 2009 pour l’ouverture de deux établissements dans deux grandes villes. Mais, en décembre de la même… Lire la suite

    FINANCEMENT BAN FM 2019