Fermer
Secteurs / Activités

    O’Tera vers la dizaine de magasins en circuit court

    Créée il y a plus de dix ans, la petite chaîne de magasins de produits frais souhaite accélérer en profitant de l’évolution des modes de consommation.

    O’tera – façadeAvec l’ouverture, annoncée pour le 5 juin, de son huitième magasin, à Illies (Nord), la chaîne dédiée aux produits frais en circuit court aura ouvert quatre sites au cours des derniers mois.

    Après plusieurs années nécessaires au rodage de la formule, O’Tera semble donc vouloir accélérer. Après Villeneuve-d’Ascq, animé par le fondateur en 2006 du concept, Matthieu Leclercq – lui-même fils du créateur de Décathlon -, l’enseigne a d’abord privilégié Lille et ses environs. Puis elle a fait son apparition en Île-de-France avec deux implantations (Coignières et Brétigny-sur-Orge). La dernière ouverture datait de début 2019, à Saint-Maximin, dans l’Oise. La petite chaîne devrait finir l’année 2020 avec dix unités. Une ouverture est déjà programmée à Amiens l’an prochain.

    60 % des produits proposés dans les points de vente sont issus de circuits courts. Il n’y a pas de centrale d’achat, mais chaque unité a son propre réseau de producteurs locaux. Au total, ils sont aujourd’hui 220 et sont signalés en magasin. En complément, pour répondre à la demande, ces magasins proposent également des produits non saisonniers et non régionaux en s’approvisionnant hors de la région directement auprès de producteurs ou de grossistes. Autre caractéristique : les magasins n’ont pas de caissière et le personnel est uniquement présent pour la mise en rayon et l’aide à la clientèle. Après avoir démarré avec des caisses automatiques, l’enseigne est passée en début d’année aux douchettes, ce qui permet à chaque client de scanner soi-même les produits achetés.

    O’Tera s’implante sur des sites accessibles facilement et bien visibles, car l’enseigne ne fait aucune publicité. Elle cible les zones de chalandise de 100 000 habitants (situés à quinze minutes de route autour du magasin). O’Tera prévoit de passer de 40 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2018 à 50 millions cette année. Une croissance en phase avec une plus grande préoccupation des consommateurs pour la traçabilité des produits et la juste rémunération des producteurs. Chez O’Tera, 50 % du prix de vente leur est reversé. Pour ouvrir un magasin, il faut prévoir un million d’euros d’investissement.

    Enseignes du même secteur
    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur O’TERA

    Dénicher les meilleures franchises Envoyer ma demande aux franchises du même secteur / activité, sélectionnées par Franchise Magazine !

    Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

    Je suis intéressé par la franchise O’TERA
    Trouvez votrelocal