Fermer
Secteurs / Activités

    Ouvrir une franchise dans l’ameublement-décoration : combien ça coûte ?

    Variable selon les activités (cuisine, literie, ameublement-décoration…) l’investissement à prévoir pour devenir franchisé dans l’équipement de la maison dépend aussi de l’enseigne et du contrat proposé…

    Ouvrir une franchise coûte généralement plus cher qu’une création d’entreprise en solo. Et c’est bien logique : vous allez bénéficier d’un savoir-faire, d’un accompagnement et d’une notoriété qui ont un coût. Sans compter que les concepts franchisés visent souvent plus haut, en matière de signes de ralliement de la clientèle, de communication, de surfaces et d’emplacements, par exemple.

    Dans le secteur de l’équipement de la maison, les investissements requis sont variables, selon la taille de magasin et le niveau de stock requis, notamment. Difficile toutefois de trouver des franchises accessibles à moins de 30 000 euros d’apport personnel. La moyenne se situe plutôt autour des 50 000 euros. Détail par activité et via une sélection d’enseignes qui recrutent, ci-dessous :

    Literie : 40 000 € d’apport en moyenne

    perene-agencementinterieurDans le secteur de la literie, où les enseignes sont tantôt déployées en franchise, tantôt via des formules approchantes, comme la concession, l’affiliation ou le partenariat, l’apport moyen à prévoir pour se lancer est de 30 000 €.

    • France Literie réclame 7 500 e de droit d’entrée et 40 000 € d’apport personnel, pour un investissement initial global à prévoir (hors local) d’environ 80 000 €.
    • La Compagnie du Lit prélève un droit d’entrée de 20 000 € et est accessible à partir de 40 000 € d’apport personnel, pour un montant global d’investissements annoncé à 130 000 €.

    Cuisines et bains : de 40 000 à 80 000 € d’apport

    Pour devenir franchisé dans le secteur de la cuisine équipée, comptez une moyenne de 55 000 euros d’apport. Souvent développées via des contrats de concession, les enseignes spécialisées ne réclament pas toujours de droits d’entrée, se rémunérant principalement sur la vente de leurs produits aux franchisés. Elles recherchent en revanche de beaux emplacements, bien agencés. Souvent à partir de modèles d’exposition, qui servent aussi de décor aux magasins.

    • Schmidt et Cuisinella, développées en Perene-Cuisine-Ambianceconcession, ne prélèvent ni droit d’entrée ni royalties, mais 2 % (des achats meubles HT) de redevances publicitaires. L’apport minimum requis pour rejoindre l’une comme l’autre des enseignes de Schmidt Groupe est de 50 000 euros.
    • Chaîne développée par le groupe Fournier, Perene demande 20 000 euros de droit d’entrée, pour 60 000 euros d’apport personnel au total. Puis 1,5 % de redevances de communication (sur le CA achats HT) sur toute la durée du contrat.
    • Mobalpa, également détenue par le groupe Fournier, ne réclame elle pas de droit d’entrée, mais également en revanche un minimum de 60 000 à 80 000 euros d’apport personnel. Pour un investissement global de 300 k€ en moyenne.

    Meuble et décoration : un minimum de 100 000 € d’apport

    Salon-Canape-BoConceptSurfaces importantes, stock initial à l’avenant : les franchises de meuble et décoration pour toute la maison sont plus gourmandes en investissements que les chaînes spécialisées. Et donc plus exigeantes en matière d’apport, avec un minimum qui se situe autour des 100 000 €.

    • Ouvrir un magasin BoConcept nécessite ainsi de disposer d’au moins 150 000 € d’apport personnel, dont 25 000 € de droit d’entrée. Pour un investissement initial global qui tourne autour des 1 000 €/m², le concept étant particulièrement recherché.
    Enseignes du même secteur
    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur BOCONCEPT

    Dénicher les meilleures franchises Envoyer ma demande aux franchises du même secteur / activité, sélectionnées par Franchise Magazine !

    Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

    Je suis intéressé par la franchise BOCONCEPT Trouvez votrelocal