Fermer
Secteurs / Activités

    Tim Machenaud, directeur général BoConcept - Interview du 23 octobre 2012

    Nous voulons accélérer notre développement en franchise pour passer à 5 ou 6 ouvertures de nouveaux magasins chaque année.

    Comment s’est déroulé l’exercice 2012 pour votre enseigne de meubles design BoConcept, en termes d’activité d’une part, et de développement d’autre part ?
    On ne peut pas dire que 2012 ait été une année évidente pour le commerce en France. Dans ce contexte, nous sommes plutôt satisfaits puisque BoConcept a terminé le 1er semestre à + 6 % de chiffre d’affaires, à périmètre constant. Juillet a été bon, août plus difficile, nous obligeant à réduire la voilure en matière de campagnes commerciales. Notre activité s’en est ressentie. Mais sa croissance est revenue en septembre et octobre. Moyennant quoi nous devrions faire un peu mieux, sur l’ensemble de 2012, que nos 47 millions d’euros de CA de l’année dernière.
    Côté développement, nous avons ouvert un nouveau magasin franchisé à Toulon. Et inaugurerons fin novembre un stand de 90 m², lui aussi franchisé, au sein du Printemps Haussmann, à Paris. Le projet de centre commercial dans le quartier de Beaugrenelle ayant pris du retard, nous n’y ouvrirons en revanche qu’au printemps prochain. Nous avons, enfin, été contraints de fermer notre point de vente de Maisonément [retail park Seine-et-Marnais, Ndlr] faute de fréquentation.

    Votre parc de magasins français en franchise est finalement resté stable depuis 2010, à 30 unités. Pensez-vous malgré tout que BoConcept peut encore grandir en France ?
    Nous ne souhaitons pas nous tromper de franchisé ou d’emplacement, c’est pourquoi, en effet, nous n’allons pas très vite dans notre développement. Toutefois, notre objectif est bel et bien d’accélérer dans le futur pour passer à 5 ou 6 inaugurations annuelles. Et le territoire français nous laisse encore de nombreuses possibilités de maillage, même en nous concentrant sur les agglomérations de 250 000 habitants ou plus, qui correspondent à notre concept très urbain. Pour notre expansion, nous travaillons beaucoup avec nos franchisés existants, qui souhaiteraient ouvrir un 2ème, 3ème, 4ème voire 5ème magasin. Nous rallierons aussi des spécialistes du meuble déjà installés (en franchise ou pas) à la recherche d’une enseigne dynamique. Mais recrutons volontiers, également, des entrepreneurs venus d’autres horizons et séduits par le modèle BoConcept.

    Parmi les projets de BoConcept figure le lancement d’un site de vente en ligne. Comment envisagez-vous votre future stratégie multicanal ?
    Tout réseau de commerce doit aujourd’hui se poser la question de la vente en ligne. BoConcept travaille sur le sujet depuis trois ans. Depuis mai 2012, le Danemark (où l’enseigne compte 8 magasins) dispose de son site marchand, l’Angleterre (11 points de vente) aura le sien avant la fin de l’année et l’Allemagne (15) suivra en 2013. En France, notre plus gros marché, nous préférons attendre d’avoir un peu recul sur ces expériences pour nous lancer. Nous commencerons par ouvrir, l’année prochaine, un espace permettant à nos clients de personnaliser en ligne leurs produits, d’établir un devis, puis de commander la marchandise et de se la faire livrer en magasin. Nous débattrons avec nos franchisés, notamment de la manière de les rémunérer, avant de nous lancer vraiment dans le e-commerce. Qui, quoi qu’il en soit, devra être avant tout une passerelle vers leurs magasins.

    150 000 €
    Apport personnel
    25 000 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche
    Enseignes du même secteur
    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur BOCONCEPT

    Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

    Je suis intéressé par la franchise BOCONCEPT
    Consultez l'Indicateur de la Franchise