Fermer
Secteurs / Activités

    Une concessionnaire Zoé Confetti témoigne

    Après 15 ans dans la grande distribution, Martine Gillet voulait ouvrir son propre commerce. Découvrant Zoé Confetti, elle a le coup de cœur pour ce concept d'articles de fête et a ouvert un magasin à Tignieux-Jameyzieu (38).

    Entrée par la petite porte dans un Auchan en tant qu’hôtesse de caisse, Martine Gillet y gravit différents échelons puis rejoint la direction des ressources humaines. Étant fille de commerçant, l’idée d’avoir son propre magasin lui paraît assez naturelle. À la suite d’un déménagement à Lyon, elle réfléchit à son projet. Le déclic se fera en novembre 2010 à l’occasion de son mariage. Elle découvre Zoé Confetti sur Internet. “J’ai eu un véritable coup de cœur pour le modèle, raconte-t-elle. Le créneau ne semblait pas trop saturé et le concept était novateur.” Ne connaissant rien au domaine de la fête et de la décoration, se lancer avec l’aide d’une enseigne lui semble un bon tremplin. “Bien sûr rejoindre un réseau a un coût. Mais cela fait également gagner beaucoup de temps et d’argent.”

    Foncer et ne pas écouter les avis négatifsMartine Gillet concessionnaire Zoé Conffetti

    Il lui faudra un an pour concrétiser son projet. “Dans mon entourage, certaines personnes étaient sceptiques et me disaient : n’y va pas, c’est la crise ! Mais quand on est convaincu de la pertinence de son projet et qu’on a vérifié tous les paramètres, il faut foncer et ne pas trop écouter les avis négatifs, sinon on n’avance pas.”

    Elle trouve un local dans la banlieue de Lyon au sein d’un centre commercial de 80 magasins. “J’ai commencé par m’y rendre plusieurs fois, à différents horaires, pour sentir l’ambiance, voir le nombre de clients du centre commercial, de l’hypermarché. Puis j’ai réalisé une étude de marché pour valider définitivement l’emplacement.”

    Pour un investissement global de 360 000 euros, elle dispose d’un apport de 100 000 €. Sur les cinq banques contactées, trois refusent de l’accompagner. Finalement la cinquième sera la bonne.

    Les ventes décollent rapidementFranchise Zoé Confetti

    L’ouverture de la boutique a lieu en novembre 2012. “C’est une période où l’angoisse est maximale, assure-t-elle. Mais nous étions en période de fêtes de fin d’année et les ventes ont décollé rapidement. J’ai toutefois eu tendance à établir un stock de départ trop important. J’ai dû réajuster.”

    Plus de deux ans plus tard Martine Gillet est satisfaite de son choix. L’activité lui plaît beaucoup et son chiffre d’affaires est en phase avec son prévisionnel. “Pour ne pas se tromper, il faut que le prévisionnel soit le plus complet possible”, insiste-t-elle.

    À 46 ans, elle pense à l’avenir : “Ouvrir une deuxième unité serait une évolution normale, confie-t-elle, mais il est encore trop tôt pour en parler. La priorité c’est de continuer d’assurer le développement du magasin actuel”.

    16 000 €
    Apport personnel
    15 000 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche
    Enseignes du même secteur
    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur ZOE CONFETTI

    Dénicher les meilleures franchises Envoyer ma demande aux franchises du même secteur / activité, sélectionnées par Franchise Magazine !

    Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

    Je suis intéressé par la franchise ZOE CONFETTI Trouvez votrelocal