Fermer
Secteurs / Activités

      Face à la crise, la franchise a globalement bien résisté en 2020 - Brève du 14 avril 2021

      Selon les derniers chiffres publiés par la Fédération Française de la Franchise, le chiffre d’affaires de cette forme de commerce a reculé de 5,8 % en 2020, en raison des fermetures imposées par la crise sanitaire.

      Selon les derniers chiffres publiés par la Fédération Française de la Franchise, l’impact de la crise sanitaire n’a pas épargné cette forme de commerce, qui accuse un recul de 5,8 % de son chiffre d’affaires en 2020 (63,88 Mds€, contre 67,8 Mds€ en 2019). Au cours des 10 dernières années, la croissance du secteur n’a connu un tel coup d’arrêt qu’en 2013 : le CA cumulé des franchisés avait alors reculé de 6,5 % par rapport à 2012.

      La baisse enregistrée en 2020 s’explique principalement par la fermeture des restaurants et des commerces dits « non-essentiels » de mi-mars à mi-mai, puis à nouveau en novembre. Autre enseignement à retenir, selon la FFF : le nombre de points de vente franchisés est resté stable en 2020 avec 78 032 magasins (contre 78 218 en 2019), malgré un nombre d’enseignes passé de 2 049 à 1 927. « En comparaison, la franchise résiste mieux que les succursales qui subissent un recul de presque 10 % de leur CA », souligne la Fédération.

      Le nombre de points de vente franchisés est resté stable en 2020

      Véronique Discours-Buhot, Délégué générale de la Fédération Française de la Franchise« Bien que nous vivions une situation sanitaire et économique inédite depuis plus d’un an maintenant, la franchise a su prouver sa capacité de résilience, de résistance et de robustesse dans cette période singulière, déclare Véronique Discours-Buhot, déléguée générale de la Fédération Française de la Franchise, dans un communiqué. Si les conséquences sociales et économiques d’une telle épidémie sont encore aujourd’hui préoccupantes, la franchise reste un modèle attractif avec un nombre de points de vente franchisés comme un chiffre d’affaires global assez stable. Plus que jamais, la franchise a su démontrer qu’elle présentait le triple avantage de l’accompagnement et de l’autonomie, associé à la maîtrise des risques ».

      Si la restauration rapide (-16,4 %) et l’équipement de la personne (-22 %) ont vu leur chiffre d’affaires baisser par rapport à 2019, l’alimentaire (+3,9 %) et l’équipement de la maison (+2,1 %) ont vu le leur augmenter. Ce qui n’empêche pas ces quatre secteurs de figurer dans le Top 5 des plus gros chiffres d’affaires réalisés en 2020 établi par la FFF. L’alimentaire et l’équipement de la maison sont en effet devenus « des valeurs refuges pour les Français ces derniers mois : le temps passé à la maison s’est considérablement allongé, et le besoin de bien manger ou de mieux aménager son intérieur apparaît clairement dans les nouveaux indicateurs de la franchise », observe la Fédération.

      L’alimentaire et l’équipement de la maison sont devenus des valeurs refuges

      Les meilleures progressions de CA l’an dernier ont été signées par les services aux entreprises (+25,2 % par rapport à 2019), les services aux personnes (+12,2 %), la formation (+7,7 %) ou encore l’immobilier (+4,5 %). « Des progressions qui s’expliquent notamment avec le contexte sanitaire et social inédit vécu par la population française : la croissance du télétravail, les contraintes du confinement, la nécessité de s’occuper de ses enfants ou de ses ainés, mais aussi des aides financières et du temps dégagé pour se former », commente la FFF.

      En nombre de points de vente, le secteur de l’alimentaire arrive en tête avec 15 455 unités (-0,2 % par rapport à 2019) devant les services auto (9 415, +3,3 %) et l’équipement de la personne (8 948, -8,3 %). Alors qu’en nombre d’enseignes, l’équipement de la personne (361 chaînes) devance l’alimentaire (209) et la restauration rapide (208).

      A lire aussi :

      Les franchisés s’estiment mieux protégés face à la crise, selon l’enquête annuelle