Fermer
Secteurs / Activités

      Covid-19 : le commerce et la franchise partiellement à l’arrêt dans 16 régions pendant un mois - Brève du 19 mars 2021

      Pour la troisième fois en un an, de nombreux commerces vont devoir fermer leurs portes au public en raison de la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19 à partir du samedi 20 mars dans 16 départements français, dont ceux des régions Hauts-de-France et Ile-de-France.

      Covid19Annoncé jeudi 18 mars à 19h par le Premier ministre Jean Castex, un confinement pour une durée minimum de quatre semaines prendra effet ce samedi 20 mars à minuit dans 16 départements français, essentiellement ceux des régions Hauts-de-France et Ile-de-France, ainsi que les Alpes-Maritimes, la Seine-Maritime et l’Eure.  Pour la troisième fois en un an, après une première période de confinement du 17 mars au 11 mai 2020, puis une deuxième du 30 octobre au 28 décembre, de nombreux commerces vont devoir fermer leurs portes au public en raison de la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19.

      Libraires et disquaires peuvent rester ouverts…

      A moment d’écrire ces lignes, le décret censé préciser quels commerces pourront rester ouverts dans les 16 départements concernés par les nouvelles restrictions n’a pas encore été publié… « S’agissant des commerces, comme en mars et en novembre, seuls les commerces vendant des biens et des services de première nécessité seront autorisés à ouvrir, a déclaré Jean Castex jeudi soir. Cette notion de bien de première nécessité sera étendue aux livres et à la musique, ce qui permettra aux libraires et aux disquaires de rester ouverts. Par souci d’équité, les restrictions de vente s’appliqueront aux mêmes produits qu’ils soient vendus dans un rayon de grande surface, un commerce spécialisé ou un petit commerce de centre-ville. »  

      …les coiffeurs aussi, en attendant la liste des autorisations

      A noter : les coiffeurs dans les zones concernées par un nouveau confinement « pourront rester ouverts », avec « un protocole sanitaire particulier », a précisé le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal sur RTL ce vendredi matin. Autant dire que la parution du décret précisant les commerces autorisés à ouvrir, et les éventuelles évolutions des protocoles sanitaires à appliquer, est très attendue par les franchiseurs et les franchisés des départements concernés… qui seront censés les appliquer dès ce samedi !

      Mise à jour du 22 mars 2021 : La liste des commerces autorisés à ouvrir dans les territoires soumis au confinement est la même que celle des deux premiers confinements, consultable ici, à laquelle s’ajoutent les activités suivantes :

      Soit « environ 90 000 commerces (en incluant les quelque 25 000 commerces déjà fermés dans les centres commerciaux sur l’ensemble du territoire national) », indique dans un communiqué le cabinet d’Alain Griset, Ministre délégué auprès du ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, chargé des Petites et Moyennes Entreprises.

      Qui ajoute ces trois précisions :

      « Les commerces situés dans les centres commerciaux qui étaient fermés le resteront. Les marchés mixtes en extérieur restent ouverts. »

      « Pour les commerces fermés, le click & collect reste une possibilité sauf pour ceux situés dans les centres commerciaux. »

      « Les commerces fermés administrativement bénéficieront du fonds de solidarité dans sa version renforcée avec un droit d’option pouvant aller jusqu’à 10 000 euros par mois ou 20 % du chiffre d’affaires plafonné à 200 000 euros. »