Fermer
Secteurs / Activités

    Commerce de proximité hors alimentaire : où s’implanter ?

    Régions, villes, emplacements et surfaces : découvrez les critères d’implantation à respecter pour ouvrir un commerce de proximité hors alimentaire.

    Que l’on soit un professionnel expérimenté du secteur ou un créateur d’entreprise en reconversion, bien choisir son emplacement pour ouvrir une franchise dans le commerce de proximité hors alimentaire est une condition essentielle à la réussite du projet.

    C’est pourquoi il faut impérativement respecter les critères d’implantation définis par la tête de réseau, qui dépendent de sa stratégie de développement (national ou régional par exemple), de la clientèle ciblée (premium ou plus grand public), des spécificités du concept (vente en libre-service à l’extérieur du magasin, atelier de réparation…) et de son modèle économique (grandes agglomérations ou petites villes). Et surtout, mener une véritable étude de marché pour valider la faisabilité de son projet.

    Commerce de fleurs : 60 à 150 m² en centre-ville ou centre commercial

    ursjarrdin-des-fleurs-langonInstallés en centre-ville ou sur les grands axes entrants ou sortants des villes, les magasins de fleurs fraîches en libre-service à l’enseigne Le Jardin des Fleurs d’une surface de 120 à 150 m² (avec 10 à 15 mètres linéaires de façade et facilité de stationnement), ciblent des zones de chalandise de 15 000 habitants minimum. A l’extérieur (le trottoir doit faire 3 mètre de largeur), un étalage met en avant la fraîcheur et la diversité des produits, tandis que l’espace intérieur est dédié au métier : compositions florales, bouquets…

    Les boutiques Oya s’implantent quant à elles sur 60 à 100 m² (avec 5 mètres linéaires de façade) en centre-ville ou en centre commercial : leur concept store en effet est étudié pour répondre aux exigences de ces deux types d’implantation. La chaîne vise des zones de chalandise à partir de 10 000 habitants.

    Laverie, pressing : 40 à 80 m² en moyenne

    wash-n-dry-LAVERIE LIBRE-SERVICE – 10oct2019Pour ouvrir une laverie automatique Wash’n Dry en centre-ville, il faut respecter les critères d’implantation suivants : choisir un lieu de passage important, dans un quartier bien desservi, avec des commerces et entreprises à proximité, voire dans un quartier touristique afin de toucher la clientèle des vacanciers.

    L’enseigne implante aussi des kiosques en périphérie de zone commerciale, de préférence à des boutiques en galerie marchande de grande surface, plus difficiles d’accès car plus coûteuses. Mais également des bungalows de 15 à 18 m² sur les parkings de grandes surfaces ou les stations de lavage automobile (Wash’n Dry Mobile). Ou encore au cœur des immeubles, en foyer, résidence universitaire, résidence hôtelière, hôtels ou village de vacances (Wash’n Dry Résidentiel).

    La surface moyenne des laveries automatiques à l’enseigne est de 40 m², contre 80 m² en moyenne pour les pressings écologiques Aquablue. Ces derniers s’implantent en zone urbaine de plus de 12 000 habitants, dans des rues passantes avec stationnement facile, ou dans des galeries marchandes de supermarchés.

    Réparation de smartphones : des emplacements n°1 ou n°1 bis

    Franchise de réparation de smartphonePour implanter leurs boutiques, la plupart des enseignes de réparation de smartphones visent des emplacements n°1 ou n°1 bis en centre-ville ou en centre commercial, afin de bénéficier des flux de chalandises les plus importants. Pour compenser le coût parfois élevé de ces locaux, les mêmes réseaux optent souvent pour de petites surfaces au décor minimaliste, voire pour des kiosques.

     Disposant d’un atelier pour les réparations « lourdes » et d’un comptoir « en face des clients » pour les réparations légères et rapides, les magasins Fix Phonia requièrent une surface de 50 m² dont 35 m² commerciaux. L’enseigne implante également des corners de 20 à 30 m², comme le point pilote installé à Pertuis (Vaucluse) au sein d’un magasin Happy Cash. Elle cible des emplacement N°1 ou 1 bis en centre-ville ou galerie marchande de centre commercial, sur des zones de chalandise de 20 à 30 000 personnes.

    Livraison et transport : en centre-ville ou en zone d’activité

    Centre de services Mail Boxes etc. en franchiseAfin de pouvoir proposer en un même lieu une large palette de services (emballage et expédition, graphisme et impression… soit au total près d’une trentaine de prestations), un centre Mail Boxes Etc. nécessite une surface de 80 à 120 m² (100 m² en moyenne).

    Sur une zone de chalandise minimale de 20 000 habitants, l’enseigne privilégie des emplacements N°2 proches d’un centre-ville, par exemple sur un axe pénétrant, ou d’une zone d’activité voire d’une zone commerciale de périphérie. Mail Boxes Etc. accompagne ses franchisés pour choisir l’emplacement de leur futur centre, ainsi que pour les étapes précédant l’ouverture : plans, coordination des travaux, commandes de mobilier, matériel etc.

    Enseignes du même secteur
    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur LE JARDIN DES FLEURS

    Dénicher les meilleures franchises Envoyer ma demande aux franchises du même secteur / activité, sélectionnées par Franchise Magazine !

    Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

    Je suis intéressé par la franchise LE JARDIN DES FLEURS
    Trouvez votrelocal