Fermer
Secteurs / Activités

    Eric Vangheluwe, directeur de la franchise Quick - Interview du 1 avril 2009

    Quick reste une franchise qui offre des possibilités de reconversion à des cadres cherchant à rebondir.

    Comment se comporte l’activité des restaurants Quick dans le contexte actuel de consommation ? Quels sont vos projets d’expansion en franchise en France pour l’année 2009 ? 
    Dans une période ressentie comme une période de crise, les consommateurs ont besoin de se faire plaisir. Notre offre de restauration rapide représente le premier ticket d’entrée pour cela : quand tout le monde se plaint du pouvoir d’achat, on peut encore se permettre d’aller prendre un repas chez Quick. En ce moment, nous regagnons des clients qui descendent en termes de prix et veulent se faire plaisir.
    Avec 346 restaurants en France, dont 254 en franchise, pour 732,5 M€ de chiffre d’affaires, Quick est le deuxième opérateur hexagonal en restauration rapide derrière McDonald’s. En 2008, nous avons ouvert 18 restaurants en France, dont 16 en franchise. Et nous prévoyons de poursuivre notre développement au même rythme en 2009, avec une vingtaine de nouvelles implantations, dont 90 à 95 % en franchise. Nous sommes aussi capables d’ouvrir en propre si n’avons pas de candidat, puis d’en chercher un dans un deuxième temps, comme nous l’avons fait à Nantes. 

    Le profil de vos franchisés et l’apport personnel nécessaire ont-ils évolué du fait de la crise du crédit ? 
    Le profil de nos franchisés n’a pas changé : Quick reste une franchise qui offre des possibilités de reconversion à des cadres cherchant à donner un rebond à leur carrière. Depuis 3 ou 4 ans, beaucoup de chefs d’entreprise se portent candidats : soit d’anciens franchisés d’autres réseaux, soit des entrepreneurs individuels qui veulent se reconvertir et passer à la franchise. Il faut prévoir environ 170 000 € d’apport pour ouvrir un Quick neuf : ce montant n’a pas changé. Notre grande spécificité, c’est que l’investissement est réparti entre le franchiseur et le franchisé. Quick investit dans l’immobilier, le terrain et la construction du bâtiment. Tandis que le franchisé investit dans le matériel de cuisine, de salle et le décor. On aboutit ainsi à une répartition quasiment à 50/50, ce qui baisse le coût d’entrée pour le franchisé. Sinon, il faudrait prévoir 3 fois plus d’apport.
    Nos partenaires sont à la fois franchisés et locataires-gérants du fonds de commerce qui appartient à Quick. A ce propos, depuis début 2006, nous avons inscrit dans notre contrat une indemnité de fin de contrat basée sur le chiffre d’affaires : nos partenaires sont sûrs de sortir avec quelque chose, bien qu’ils ne soient pas propriétaires du fonds de commerce. Nous sommes les seuls sur ce marché à prévoir cette indemnité. 

    Quels types d’implantation comptez-vous développer en priorité ? Quels formats de restaurant allez-vous privilégier ?
    Nous visons des implantations sur toute la France avec deux cibles principales. D’abord les grosses agglomérations, où nous devons encore poursuivre notre maillage. Ensuite les agglomérations de 30 à 50 000 habitants où l’enseigne n’est pas encore présente, comme par exemple Soissons, Laon, Chalon en Champagne, Niort, Châteauroux ou Lannion. Nous pourrions à terme envisager de descendre sur de plus petites villes, mais tout dépendra du marché.
    Aujourd’hui, nous ouvrons principalement des restaurants de périphérie avec « drive ». Nous avons ainsi lancé, depuis 2 ans, un nouveau module, baptisé la Box, adapté aux ouvertures d’unités de 350 m² avec « drive », sur des zones avec un potentiel de 1,4 à 1,5 M€ de chiffre d’affaires. En rénovation, nous adoptons le décor « Mix », en l’adaptant à la clientèle qui fréquente le restaurant.

    200 000 €
    Apport personnel
    35 000 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche
    Enseignes du même secteur
    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur QUICK

    Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

    Je suis intéressé par la franchise QUICK
    Consultez l'Indicateur de la Franchise