Fermer
Secteurs / Activités

      Julien Mulliez, Directeur franchise Europe, Moyen-Orient & Afrique - Interview du 21 juillet 2011

      Interview
      21 juillet 2011

      En France, nous allons continuer à ouvrir environ 3 hôtels en franchise par mois.

      Au total, combien comptez-vous d’établissements franchisés à vos différentes marques en France ? Pour un total de combien de franchisés différents ? Comment prévoyez-vous de faire évoluer la part de la franchise dans votre parc ?
      En France, plus de 50 % du parc hôtelier Accor est franchisé. Cela représente 749 hôtels franchisés Accor à fin décembre 2010. Ils appartiennent principalement à des personnes physiques qui possèdent et exploitent de un à plusieurs dizaines d’hôtels.
      Nous avons 250 partenaires franchisés aujourd’hui en France.
      Nous prévoyons d’accélérer notre développement en franchise, majoritairement en Europe et dans quelques autres zones du monde. Nous visons au niveau mondial 100 000 chambres de plus en franchise entre 2009 et 2015. Néanmoins, nous allons aussi accélérer nos autres modes de détention, notamment le management ou la filiale.
      Nous avons pour objectif de passer au niveau mondial de 24 % des chambres en franchise à fin 2010 à 28 % en 2015. Donc, nous ne deviendrons pas un groupe 100 % franchiseur, et je sais que cela rassure nos partenaires existants et futurs.
      En France, le pourcentage de franchisés va augmenter dans les mêmes proportions. Aujourd’hui, 53 % de notre parc français est franchisé. Nous allons continuer à ouvrir environ 3 hôtels par mois en franchise, et le parc en franchise devrait atteindre 60 % du parc Accor en France à l’horizon 2015. Ce qui rassure nos partenaires franchisés, c’est que nous exerçons le même métier puisque nous sommes le premier opérateur hôtelier mondial : quand nous décidons une rénovation de notre parc, nous sommes les premiers à investir dans cette rénovation. C’est ce qui nous rend uniques par rapport à nos principaux concurrents.

      Quels sont les profils requis et les moyens financiers nécessaires pour rejoindre vos différentes enseignes ?
      Nous recrutons des hôteliers, propriétaires de un ou plusieurs hôtels, qui se rendent compte aujourd’hui qu’ils perdent de la part de marché. Soit parce qu’ils sont indépendants, soit parce qu’ils sont mal accompagnés. Mais aussi des entrepreneurs, des cadres qui ont quitté leur emploi et qui ont envie de se mettre à leur compte.
      On peut être franchisé Accor en ne possédant que le fonds de commerce d’un hôtel. Beaucoup de franchisés, notamment des entrepreneurs en reconversion, achètent d’abord un fonds de commerce, parce qu’ils n’ont pas le patrimoine pour acheter murs et fonds. On peut aussi acheter les murs et le fonds, ou encore construire, donc les montants sont très variables. Il est sûr qu’à la différence d’autres métiers de franchise, l’hôtellerie est relativement lourde en capitaux à investir.
      Pour pouvoir entrer dans l’hôtellerie avec une marque Accor sur un projet de construction ou acquisition des murs et du fonds de commerce de manière confortable, un million d’euros d’apport personnel est un chiffre intéressant. Ou alors, on peut acheter un fonds de commerce à partir de 200 000 euros. En conversion, si l’hôtel existant est de qualité et qu’il rejoint une marque non standardisée, il faut prévoir environ 1 000 à 5 000 € la chambre pour l’ensemble des coûts (les enseignes, la literie etc.), avec des établissements d’une cinquantaine de chambres en moyenne.

      Au total, pour vos différentes enseignes, entre ralliements et recrutement d’investisseurs et d’hôteliers pour des créations ou des reprises, combien recherchez-vous de nouveaux partenaires ?
      En France, en moyenne depuis 3 ans, un tiers de notre développement en franchise est réalisé avec des partenaires nouveaux pour Accor. Ce sont par exemple 9 nouveaux entrepreneurs qui nous ont rejoint en 2010 et déjà 3 sur le premier trimestre 2011.
      Ceci confirme bien que le Groupe est ouvert à accueillir des nouveaux franchisés, des entrepreneurs qui souhaitent être accompagnés par le meilleur franchiseur hôtelier du marché. Cela indique aussi qu'une fois “entré” dans le cercle privilégié des franchisés du Groupe, il y a moyen de s'y développer puisque les deux tiers de notre développement franchise en France sont assurés par nos partenaires existants.

      Enseignes du même secteur
      Demander une
      documentation

      Pour plus d'informations sur IBIS STYLES

      Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

      Je suis intéressé par la franchise IBIS STYLES