Fermer
Secteurs / Activités

    Le snacking garde l'appétit

    Malgré la crise, les réseaux de restauration rapide ont conservé leurs positions. Certains ont même connu un développement fulgurant. Seules quelques enseignes n’ont pas progressé.

    La restauration rapide résiste

    Avec un chiffre d’affaires en repli de près de 2 %, le secteur de la restauration a souffert en 2012. Dans ce contexte difficile, le segment de la restauration rapide résiste, en profitant notamment du phénomène du snacking qui s’est amplifié avec la crise. En 2012, le marché de la restauration rapide en France a enregistré un chiffre d’affaires de 34 Mds€, soit une croissance de 3,97 % par rapport à 2011 et plus de 73,5 % de croissance depuis 2004.

    Les chaînes de restauration rapide “à la française” tiennent la forme. Pomme de Pain, qui vient d’être repris par le groupe industriel Neuhauser, a quasiment atteint ses objectifs d’ouvertures, à savoir 8 unités franchisées.

    Columbus Café réalise une progression notable de près de 39 % et franchit cette année le cap des 50 franchises (+ 14). La Croissanterie a ouvert 36 sites avec comme objectif de parvenir à 50 % d’unités franchisées au sein de son réseau. Sur l’ensemble de ce segment, plus d’une centaine d’ouvertures est prévue en 2013.

    Enseignes du même secteur