Fermer
Secteurs / Activités

    Les nouveaux cavistes parient sur la dégustation

    Alors que le marché est très disputé par les différents canaux de distribution, des hypermarchés à Internet en passant par les cavistes déjà implantés, de nouveaux réseaux proposent des concepts qui se veulent originaux.

    Une première vague de nouveaux concepts est apparue en 2006  sur ce marché avec quatre jeunes réseaux : Cave de Régusse, La Carte des Vins, Wineware et Viticlub. Ceux-ci sont toujours actifs mais seul le premier, surfant en particulier sur l’engouement actuel pour les vins rosés, a connu un développement significatif et regroupe aujourd’hui une trentaine d’unités.

    Depuis un an de nouveaux réseaux se sont lancés comme Vins sur 20, les Crus du Soleil, ou Vinomania. Apparu en 1988, Vins-sur-20 cherche depuis peu à se développer en franchise. Le concept consiste à proposer, en complément de l’offre de caviste, une dégustation de vins accompagnée d’une assiette de produits du terroir frais à découvrir. Une formule qui permet de consolider le chiffre d’affaires. «Nous voulons attirer une clientèle qui ne fréquente pas habituellement les caves à vins», explique Jean-Christophe Schanté, responsable du développement.
    Vinomania propose, pour sa part, une soixantaine d'appellations de châteaux et domaines AOC (représentant 80 % de l’offre) dans des Bag-in-box (Bib) de 3 litres. Issu de la conquête spatiale américaine, le Bib permet de maintenir le produit à l’abri de la lumière et de l’oxygène. Les vins peuvent ainsi se conserver pendant trois mois après ouverture. Le midi, l’enseigne offre une petite restauration rapide, autour de différentes assiettes accompagnées de la consommation de 3 verres sélectionnés sur les conseils d’un sommelier. Deux fois par mois des soirées dégustations à thème sont organisées.Spécialisé dans les vins et produits du Languedoc-Roussillon, Les Crus du Soleil sont présents en région parisienne. «Nous commercialisons exclusivement des vins du Langedoc-Roussillon, qui est la première région vinicole française, explique Jean-Marie Michel, un des animateurs du réseau. Cela permet de sélectionner notre offre à partir d’une palette très large». Pour animer les boutiques, des dégustations sont organisées régulièrement sur invitation. Les clients ont également la possibilité d’organiser des dégustations privées.

    À côté de réseaux installés comme Inter Caves ou Cavavin, ou encore Nicolas et Le Repaire de Bacchus, chacun cherche un positionnement qui lui soit propre. Reste à savoir quelle stratégie peut être payante ? La spécialisation régionale n’est-elle, par exemple, pas trop risquée ? En revanche, l’idée de proposer une offre de restauration accompagnée de dégustation de vins apparaît comme susceptible de générer un chiffre d’affaires complémentaire, tout en permettant de s'ouvrir à de nouveaux consommateurs. On sait que Cavavin y réfléchit. Il en est de même des dégustations organisées régulièrement dans les points de vente, qui peuvent être autant d’événements originaux à partager entre amis ou collègues.

    Le marché demeure toutefois difficile et il n’est pas certain qu’il y ait de la place pour une multitude d’enseignes. Dans ce contexte, celles qui reposent sur de véritables concepts de franchise, et qui disposent donc  d'un accompagnement – allant de la centrale d’achats à l’animation régulière des boutiques –, ont sans doute de meilleurs atouts en main.
     

    Enseignes du même secteur