Fermer
Secteurs / Activités

    Rachat de Quick par Burger King : feu vert de l'Autorité de la concurrence - Brève du 11 décembre 2015

    Brève
    11 décembre 2015

    L’Autorité de la concurrence autorise, sous réserve d’engagements, le rachat des 405 restaurants Quick en France (en majorité franchisés) par Burger King France (30 unités dont 20 en franchise).

    Notifié par Burger King à l'Autorité de la concurrence (ADC) le 4 novembre dernier, le projet de prise de contrôle exclusif du groupe Quick France “n'entraîne pas d'atteinte à la concurrence sur le territoire national, à l'exception de la zone d'Ajaccio en Corse”, vient d’annoncer l’ADC dans un communiqué du 10 décembre.

    De retour dans l'Hexagone depuis 2013, “Burger King France anime sur le territoire français un réseau de trente restaurants à l'enseigne Burger King dont dix sont détenus en propre et vingt sont exploités par des franchisés, constate l’ADC. La société est contrôlée par le groupe Bertrand, qui détient par ailleurs d'autres établissements de restauration commerciale telles que la Brasserie Lipp, les enseignes Au Bureau et Café Leffe, les sandwicheries Bert's et les cafétérias Eris”.

    De son côté, “le groupe Quick anime un réseau de quatre cent cinq établissements de restauration rapide en France dont la très grande majorité est exploitée en franchise”.

    “A la suite d'une large consultation des opérateurs du secteur, complétée par les résultats d'une enquête réalisée par Burger King France auprès de ses clients”, l'Autorité (qui distingue au sein du secteur de la restauration commerciale, “la restauration rapide à bas prix” et “la restauration plus sophistiquée incluant, notamment, un service à table”) l'Autorité a constaté “l'existence d'une forte proximité concurrentielle entre les principales enseignes spécialisées dans la restauration rapide “à l'anglo-saxonne”, à savoir McDonald's, KFC, Quick, Burger King et Subway“.
     

    Burger King résiliera un contrat de franchise Quick à Ajaccio

    Après un examen détaillé, l'Autorité “constate que sur la quasi-totalité du territoire l'opération n'est pas susceptible de porter atteinte à la concurrence, compte tenu de la présence d'un nombre suffisant de concurrents partout où l'opération entraîne des chevauchements d'activités. L'exception à ce constat est la zone d'Ajaccio, en Corse, où l'opération risque de créer un quasi-monopole”.
     
    Aucun établissement des enseignes Mc Donald's, KFC ou Subway n'est en effet présent sur ce territoire, où Burger King est entré en octobre 2015 sur la zone d’Ajaccio, “jusqu'à présent largement dominée par Quick”.
     
    Pour prévenir les atteintes à la concurrence, Burger King France s'est donc engagé à mettre un terme au contrat de franchise liant l'exploitant du restaurant Quick d'Ajaccio. “Ce dernier, pourra ainsi rejoindre une enseigne concurrente et animer la concurrence sur le marché de la restauration rapide à l'anglo-saxonne”, explique l’ADC. Qui conclut : “Pendant dix ans, Burger King France ne pourra pas conclure de contrat de franchise avec le restaurant dont il s'est séparé”.

    300 000 €
    Apport personnel
    50 000 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche
    200 000 €
    Apport personnel
    35 000 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche
    Enseignes du même secteur
    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur BURGER KING

    Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

    Je suis intéressé par la franchise BURGER KING
    Consultez l'Indicateur de la Franchise