Fermer
Secteurs / Activités

      Sébastien Chapalain, directeur du réseau - Interview du 18 mars 2009

      La master franchise va amener une dynamique nouvelle et accélérer notre développement en France.

      Vous avez annoncé début 2009 que l’exclusivité du développement de la marque en livraison sur l’Hexagone allait être confiée à Top Brands, master franchisé pour la Belgique depuis 2000 : quand cet accord sera-t-il finalisé ?
      Cet accord de master franchise sera finalisé début mai. Il prévoit la reprise par Top Brands des 74 contrats de franchise existants, la reprise des 14 succursales parisiennes et le transfert de l’intégralité de l’équipe de Pizza Hut France. Je resterai ainsi responsable du développement sur le marché français, tandis que les supports marketing et finance seront mis en commun entre les deux marchés.
      Cet accord de master franchise ne porte que sur l’activité de livraison : les 16 restaurants Pizza Hut exploités par un gros franchisé vont rester sous le contrôle de Yum Brands.
      L’accord avec Top Brands représente aujourd’hui la configuration optimale, car la master franchise en Belgique fonctionne très bien : elle a vu son chiffre d’affaires progresser d’environ 10 % par an depuis 5 ans. Le transfert des contrats sera transparent pour les franchisés, aux mêmes conditions de durée et de redevances. 

      Quels sont désormais vos objectifs de développement en franchise sur la France en livraison ? Et en restauration assise ?
      Nous voulons réaliser 10 à 15 ouvertures en franchise en France en 2009 sur la livraison / vente à emporter, car la master franchise va amener une dynamique nouvelle. Nos franchisés voient de l’avenir dans la marque : notre taux de notoriété de 62 % fait que Pizza Hut est très attendue sur les grandes villes. Nous envisageons même d’accélérer en 2010, et de procéder à plus de 20 ouvertures.
      Notre implantation est forte au Nord d’un axe Nantes / Lyon, un peu moins au Sud. C’est pourquoi nos prochaines ouvertures auront lieu à Toulouse, Perpignan et Bordeaux entre juin et septembre ; il s’agit d’implantations très symboliques pour nous.
      En revanche, nous mettons en veille le développement des restaurants, le temps que le franchisé digère les 16 établissements qu’il a acquis en 2007, et qu’il entend soumettre à un programme ambitieux de remodelage, sur le modèle de l’établissement de Corbeil, qui a adopté un nouveau format.
      Par ailleurs, tous nos points de vente sont aujourd’hui connectés au site de commande en ligne que nous avons lancé en septembre 2008, et qui donne désormais accès à toute la carte en vente à emporter et livraison. Aujourd’hui, 10 % des commandes sont passées en ligne, ce qui nous permet d’approcher de nouveaux clients et de faire progresser le ticket moyen.

      Qu’est devenue l’enseigne PHD, que vous aviez commencé à tester en 2008 ? Qu’est-ce que ces tests vous ont appris sur le positionnement de Pizza Hut
      Les deux magasins tests ont repris l’enseigne Pizza Hut, mais nous ont servi de laboratoire et nous ont permis d’utiliser pour Pizza Hut tout ce que nous avions appris en termes de décor, de produits, de process opérationnels et de technologies. Ainsi, le logo de notre nouveau positionnement « C’est bon comme c’est chaud » s’inspire de celui de PHD.
      Mais nous avons aussi pris conscience que nos clients ont besoin d’une gamme un peu plus large que celle que proposait PHD. Et surtout, que la force de la marque Pizza Hut est très importante : quand on ouvre, à Reims ou à Saint Denis, c’est elle qui attire les clients et facilite le succès.

      80 000 €
      Apport personnel
      20 000 €
      Droit d'entrée
      Voir la fiche
      Enseignes du même secteur
      Demander une
      documentation

      Pour plus d'informations sur PIZZA HUT

      Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

      Je suis intéressé par la franchise PIZZA HUT
      Consultez l'Indicateur de la Franchise