Fermer
Secteurs / Activités
    LA BOUCHERIE HABILLAGE SEP18

    Hamburger et pizza en franchise sont-elles des activités concurrentes ?

    Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page
    Brève
    20 février 2018

    Oui, répond la cour d’appel de Paris, validant une clause qui interdisait à un franchisé du hamburger de s’investir dans une enseigne de pizzas livrées ou à emporter. C’est même tout le secteur de la restauration rapide qui est visé par l’interdiction approuvée par les juges.

    Devenir franchisé en restauration rapide dans le burgerLa cour d’appel de Paris a validé, le 13 décembre dernier, une clause de non-concurrence incluse dans le contrat d’un franchiseur de hamburger. Une clause définissant un périmètre de protection du réseau très large.

    La clause prévoyait ainsi que les parties s’interdisaient, pendant toute la durée du contrat, « de créer, participer, exploiter ou s’intéresser d’une quelconque manière, (…) à toute entreprise, société ou commerce ayant une activité identique, substituable ou similaire et qui serait dès lors concurrente de celle de l’une des unités du réseau (…) relevant de la restauration rapide avec vente au comptoir et/ou à emporter et/ou livraison à domicile qu’elle qu’elle soit, et notamment à une entreprise, société ou commerce qui serait adhérent du SNARR, Syndicat national de l’alimentation et de la restauration rapide, sauf accord préalable écrit du franchiseur qui répondra dans les 30 jours de la demande. »

    Le contrat prévoyait par ailleurs qu’en cas de non-respect de cette clause, le franchisé devrait s’acquitter d’une somme de 150 000 €. Le franchiseur étant également autorisé à rompre le contrat aux torts exclusifs du franchisé.

    Non, pour un franchisé qui exploitait les deux

    Or, un franchisé du réseau détenait des parts d’une société exploitant en franchise une unité de pizzas livrées ou à emporter. Après lui avoir refusé son accord pour une telle participation, le franchiseur résiliait le contrat et assignait le franchisé en justice.

    La défense du franchisé reposait sur quatre arguments principaux :

    -1. Un hamburger n’est pas un produit « identique, similaire ou substituable à une pizza »

    -2. Les produits et les savoir-faire des deux franchiseurs sont « radicalement différents en termes de formes, de goûts, de mode de fabrication, de consommation, de vente et de distribution»

    -3. Les deux activités concernées – qui plus est exercées à 33 km de distance – ne sont « pas concurrentes»

    -4. Le fait de viser les entreprises adhérentes au SNARR (qui en compte 155) est «manifestement abusif » et « anticoncurrentiel ».

    En octobre 2015, le tribunal de commerce de Paris admettait ce dernier argument, mais réfutait les autres et donnait raison au franchiseur sur l’essentiel.

    Oui, pour la cour d’appel de Paris…Cour-Appel

    Saisie, la cour d’appel de Paris (Pôle 5, chambre 4) va plus loin : elle confirme cette validation, y compris concernant le volet SNARR.

    Pour les magistrats, « un hamburger et une pizza, lorsqu’ils sont vendus par des (établissements) de restauration rapide, constituent des produits similaires ou substituables ». Parce que les consommateurs les considèrent « comme des moyens alternatifs (répondant) à une même demande ».

    Les juges considèrent que « la seule différence relative à la nature du produit vendu ne peut occulter les autres points communs fondamentaux entre tous les acteurs de la restauration rapide. »

    A savoir : absence de service à table, main d’oeuvre semi-qualifiée, utilisation de vaisselle jetable, produits à faible coût, choix de menus limités et standardisés, ventes au comptoir pouvant être consommées sur place ou à emporter, repas délivrés toute la journée visant une même clientèle adepte du « nomadisme alimentaire ».

    …car il s’agit, selon elle, du même marché de la restauration rapide

    Les deux activités concernées par le litige sont donc pour la cour bel et bien concurrentes.

    La mention du SNARR ? Elle « vise seulement à illustrer l’exercice d’une activité de restauration rapide » et ne pose par conséquent aucun problème aux magistrats.

    Enfin, « la circonstance que les magasins soient éloignés de 33 km est sans conséquence, en ce que l’objet de cette clause est de protéger le savoir-faire du réseau. »

    Le franchisé est donc bien considéré comme ayant violé sa clause de non-concurrence. Et le contrat valablement résilié à ses torts exclusifs.

    La cour réduit toutefois la sanction pénale qui le frappe, de 150 000 à 10 000 €, la jugeant « manifestement excessive ». Elle l’inscrit au passif de la société franchisée, en liquidation judiciaire depuis 2016.

    A lire également

    • France Literie affûte son image d’expert du sommeil
      21 Sep 2018

      « Nous sommes là pour être unique et différent », résume Pierre Weibel, Président directeur général de France Literie. Son réseau existe depuis plus de trente ans ; le responsable entend aujourd’hui en faire le n°1 de l’expertise literie. Avec pour armes le savoir-faire de l’enseigne, sa méthode de vente exclusive et une communication désormais résolument orientée vers… Lire la suite

    • Foncia franchise encore gagnante quoique un peu épinglée en appel
      21 Sep 2018

      La cour d’appel de Versailles a tranché, le 3 juillet 2018, un litige concernant l’enseigne d’agences immobilières Foncia. Lorsqu’en juin 2013 Foncia annonce que 43 des 95 contrats de franchise de son réseau de 550 unités ne seront pas renouvelés une fois parvenus à leur terme, le franchisé fait partie de ceux qui tentent de… Lire la suite

    • Forum franchise : 150 enseignes seront réunies à Lyon le 4 octobre
      20 Sep 2018

      Pour sa 10ème édition, le Forum Franchise de Lyon attend le 4 octobre (Cité – Centre de Congrès) environ 150 enseignes à la recherche de nouveaux candidats. Un nombre qui fait de l’événement, porté par la CCI Lyon Métropole, le deuxième plus important rassemblement français dédié à la franchise et au commerce organisé, derrière Franchise… Lire la suite

    • Le courtier ACE Crédit étend son réseau d’agences en franchise
      19 Sep 2018

      Le réseau de courtage en prêts immobiliers ACE Crédit vient d’ouvrir une nouvelle agence en franchise à Compiègne, dans l’Oise. Cette nouvelle implantation est dirigée par Samuel Payet, 25 années d’expérience professionnelle dans le secteur de l’assurance, et Rémi Prieur, 10 ans d’expérience dans des établissements bancaires parisiens. ACE Crédit regroupe 81 agences en France, dont 70 en… Lire la suite

    • La Fédération Française de l’Apéritif veut développer un réseau en partenariat
      19 Sep 2018

      Le nom de cette jeune enseigne est un peu trompeur. La Fédération française de l’apéritif (FFA) n’est en effet pas un simple lieu où l’on peut déguster un apéro, mais, nuance, une enseigne de «supérettes apéritives ». On y trouve certes quelques tables et un comptoir qui lui donnent une allure de bistrot, mais aussi des… Lire la suite

    A lire également sur ce thème

    • Flower Campings poursuit son développement et lance son tout nouveau site web B2B
      17 Sep 2018

      Un site dédié aux potentiels candidats à la franchise Flower Campings s’est doté d’un tout nouveau site B2B pour permettre aux potentiels futurs gérants de campings de découvrir l’univers du franchiseur. Ce site est une véritable vitrine du réseau qui revendique un camping à taille humaine, basé sur des sites naturels, valorisant la convivialité et… Lire la suite

    • Quatre boutiques de plus pour la franchise Amorino
      17 Sep 2018

      À Paris, deux boutiques Amorino ont ouvert leurs portes au début de l’été. La première est située en plein cœur du quartier Montmartre, au pied du Sacré-Cœur. La seconde, qui est un kiosque, s’est installée sur le parvis de la Gare Saint-Lazare. Il s’agit du 27ème point de vente parisien de l’enseigne glacière. Par ailleurs,… Lire la suite

    • Encore 4 Bagel Corner qui arrivent en plus d’ici fin 2018 !
      14 Sep 2018

      Après Marseille La Valentine, l’enseigne arrive aussi à Grenoble Thibault Fournier, qui exploite déjà depuis plusieurs années une autre enseigne de restauration, souhaitait se diversifier et a choisi Bagel Corner pour s’implanter à Grenoble en ZAC et à Grenoble dans le futur centre commercial NEYRPIC. Un beau coup double ! « La forte population de… Lire la suite

    • Franck-Éric Poulain va développer Jules & John en franchise
      11 Sep 2018

      Après dix-huit ans passés chez La Mie Câline, dont douze ans en tant que directeur du développement de l’enseigne, Frank-Éric Poulain vient de rejoindre le concept Jules & John en tant que directeur du développement et de la franchise. Émanation du groupe Crescendo Restauration fondé en 1992 par l’américain Christopher Shafroth, Jules & John a… Lire la suite

    • Toutes les clés pour entreprendre en restauration
      11 Sep 2018

      Le premier Forum dédié à l’Accompagnement des Entrepreneurs de la Restauration aura lieu le 25 septembre 2018 à Paris. Cette matinée d’ateliers en petits groupes, conférences et tables rondes s’adresse à « tout porteur de projet en restauration, quel que soit son état d’avancement », explique son organisateur Emergence concepts, agence conseil et incubateur sur ce secteur…. Lire la suite

    LA BOUCHERIE BANNIERE
    Enseignes du même secteur