Fermer
Secteurs / Activités

    Guillaume Pétiau, Associé-fondateur de la franchise Au Fût et à Mesure

    Le nouveau concept Au Fût et à Mesure, adapté à des implantations hors centre-ville, porte le potentiel de l’enseigne à 100 voire 150 établissements en France

    Guillaume Pétiau, Associé-fondateur de la franchise Au Fût et à MesureLancée en 2008, votre enseigne de bars à bières Au Fût et à Mesure (26 établissements en franchise) fête ses 10 ans cette année et vient de lancer un nouveau concept : quels sont vos projets d’expansion ?

    En février dernier, un franchisé Au Fût et à Mesure a ouvert avec succès le premier établissement à l’enseigne hors centre-ville, en zone industrielle, dans une ville de moins de 10 000 habitants, Meximieux (01). Aujourd’hui, cette unité au nouveau concept, avec une cave à bière pour la vente à emporter et une zone « salon », est dans le top 3 du réseau : c’est un virage important dans notre développement.

    Avec le concept d’origine, implanté en centre-ville, dans un centre de vie nocturne, nous pensions ouvrir 50 à 80 bars Au Fût et à Mesure en France. Mais ce nouveau concept implanté hors centre-ville porte le potentiel de l’enseigne à 100 voire 150 unités en France. C’est pourquoi notre volonté est d’accélérer l’expansion du réseau : 9 dossiers sont en cours actuellement, dont 6 avec des locaux déjà identifiés, et il y aura beaucoup d’ouvertures au premier semestre 2019.

    Quels sont désormais les zones de chalandise privilégiées pour implanter des établissements à l’enseigne ? Quelles régions visez-vous en priorité ?

    Meximieux est une ville 8 000 habitants, mais il faut plutôt parler de sa zone de chalandise, de 80 000 habitants. Pour ouvrir des bars Au Fût et à Mesure, nous ciblons des zones de chalandise d’environ 50 000 habitants. Notre nouvelle typologie d’implantation hors centre-ville facilite le développement, car la recherche d’emplacement dure moins longtemps qu’en centre-ville.

    Nous visons un développement sur toute la France, notamment en Bretagne où nous avons de mal à être présents, mais notre zone principale de recherche aujourd’hui est Paris et la région parisienne, où nous n’avons à ce jour qu’un seul franchisé. Nous sommes en recherche de candidatures pour ouvrir au moins 5 établissements Au Fût et à Mesure intra-muros et d’autres en région parisienne.

    Quel profil de candidat recherchez-vous pour devenir franchisé Au Fût et à Mesure : faut-il avoir une expérience dans le secteur ?

    Nous ne recherchons pas des personnes ayant de l’expérience, au contraire : le métier est facile à appréhender, mais nous préférons que nos franchisés l’apprennent en entrant dans le réseau. Car notre système de pompes à bière en libre-service change le métier traditionnel de la brasserie, donc il est plus difficile pour un professionnel de s’y adapter.

    Le nouveau concept Au Fût et à Mesure (sur 180 à 250 m²) requiert les mêmes ratios d’investissement et les mêmes coûts globaux mais le coût au mètre carré diminue énormément par rapport au concept d’origine (sur 80 m²).

    Vous avez créé il y a trois ans le concept Beerstro, qui compte aujourd’hui deux établissements : quels sont vos projets pour cette nouvelle enseigne ?

    Restaurant à l’enseigne BeerstroBeerstro est une nouvelle enseigne de restaurant-bar, qui  propose une cuisine classique très traditionnelle, de qualité, à un prix raisonnable. Ouvert de midi à minuit et le week-end, on y vient pour manger ou juste pour boire un verre : des murs de pompes à bière en self-service permettent de se servir soi-même, comme chez Au Fût et à Mesure (où les pompes en self-service sont installées sur les tables).

    Le premier restaurant-bar au concept Beerstro marche bien, son activité est en croissance : il réalise un plus gros chiffre d’affaires qu’un bar Au Fût et à Mesure, mais nécessite aussi un plus gros investissement. Le deuxième (ouvert en 2017), marche très bien aussi et nous sommes en recherche d’emplacement pour en ouvrir un troisième.

    Nous voulons développer le concept Beerstro en propre dans la région Nord et  autour de Lille en priorité. A terme, il pourrait représenter une opportunité de développement pour les franchisés Au Fût et à Mesure mais pour le moment, Beerstro n’est pas encore prêt à se développer en franchise : nous attendons d’avoir vraiment validé notre capacité à transmettre un savoir-faire car la restauration est un métier plus complexe. C’est pourquoi nous voulons ouvrir au moins deux points de vente en propre de plus avant de commencer à franchiser.

    110 000 €
    Apport personnel
    20 000 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche
    Enseignes du même secteur
    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur AU FUT ET A MESURE

    Dénicher les meilleures franchises Envoyer ma demande aux franchises du même secteur / activité, sélectionnées par Franchise Magazine !

    Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

    Je suis intéressé par la franchise AU FUT ET A MESURE
    Trouvez votrelocal