Fermer
Secteurs / Activités

    Boulangerie Ange fait le bilan et relance son développement

    Après avoir connu un recul de son chiffre d’affaires de 35 % pendant le confinement, le réseau de boulangeries Ange met les bouchées doubles pour la reprise.

    BOULANGERIE ANGE – 1 – 4JANVIER2018

    Avec 157 points de vente dans toute la France, dont 151 ouverts pendant le confinement, le réseau de boulangeries Ange a assuré la continuité d’un service essentiel à l’alimentation des habitants. Malgré tout, l’activité au cours de cette période (du 16 mars au 5 mai) a été impactée et affiche une baisse moyenne de 35 % par rapport à 2019. Côté produits, l’offre boulangère tire son épingle du jeu et résiste alors que l’offre salée s’est effondrée, de 70 %. En région, c’est l’Ouest (Bretagne, Nantes) qui affiche les moins bons résultats avec un recul 44 % du chiffre d’affaires, tandis que l’Île-de-France s’en sort mieux avec une chute de seulement 16%.

    Quant à la franchise canadienne, dans la même situation, elle affiche un chiffre en baisse de 40 %. Pour affronter cette période de crise, le réseau Ange a mis en place les différents dispositifs proposés par l’État, pour accompagner, à leur demande, ses collaborateurs. Au siège, 50 % des salariés, sur un total de 60 personnes, se sont retrouvés en chômage partiel. Les magasins franchisés sont quant à eux passés des horaires habituels (6h30-20h00) à une ouverture uniquement le matin au début du confinement (7h30-14h00), qui a ensuite été élargie au fil des semaines.

    L’heure est désormais au déconfinement : reprise des horaires, des gammes et lancement de la nouvelle carte d’été le 17 juin. Les seules boulangeries fermées pendant le confinement, car situées dans des centres commerciaux, ont aussi rouvert leurs portes. Dans les points de vente, des balisages personnalisés permettent de faire respecter les distances, le nombre de personnes en boulangerie et les zones d’attente. Pour permettre aux franchisés d’ouvrir leurs portes sereinement mais aussi aux clients de se rendre en boutique sans crainte, Ange a mis en place la campagne RIPOSTE : un protocole sanitaire qui durcit et ajoute des consignes, créé avec l’aide d’un organisme extérieur (groupe de Laboratoires EUROFINS) qui se déplacera dans tous les magasins pour s’assurer de sa bonne mise en place. Quant au siège, le télétravail y est maintenu jusqu’à fin mai.

    La reprise des ouvertures

    De nouvelles ouvertures sont également d’actualité, avec Mulsanne le 12 mai, Limoges le 20 mai, et dix autres d’ici fin août. Enfin, pendant le confinement, deux services se sont particulièrement développés : Uber Eats qui est passé d’un service de 30 boulangeries à 60 et dont le partenariat va perdurer avec la hausse des ventes, et l’application ANGE avec click & collect, déjà en place dans certaines franchises et qui s’est aussi développée.

    120 000 €
    Apport personnel
    55 000 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche
    Enseignes du même secteur
    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur BOULANGERIE ANGE

    Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

    Je suis intéressé par la franchise BOULANGERIE ANGE
    Consultez l'Indicateur de la Franchise