Fermer
Secteurs / Activités

    La Fédération Française de l’Apéritif veut développer un réseau en partenariat

    Après avoir créé deux boutiques à Paris, le concept d’épicerie originale La Fédération Française de l’Apéritif recherche ses premiers partenaires en région.

    FFA – 1Le nom de cette jeune enseigne est un peu trompeur. La Fédération française de l’apéritif (FFA) n’est en effet pas un simple lieu où l’on peut déguster un apéro, mais, nuance, une enseigne de «supérettes apéritives ». On y trouve certes quelques tables et un comptoir qui lui donnent une allure de bistrot, mais aussi des étagères d’épicerie.

    Ici, on trouve des vins de petits producteurs, des bières artisanales, des jus de fruits, de la charcuterie, du fromage, des olives, des biscuits apéritif de toutes sortes, des planches prêtes à déguster, des terrines mais aussi des accessoires pour l’apéritif (planches à découper, guillotine à saucisson, etc.). Bref, tout ce qu’il faut pour un apéritif réussi, réuni en un seul endroit. Chacune boutique propose aussi une offre de sandwichs préparés à la minute à partir de produits artisanaux.

    Née début 2016 avec l’ouverture d’un premier point de vente à Paris, dans le 10ème arrondissement, le concept a, en 2017, ouvert une deuxième implantation dans la capitale, cette fois dans le 17ème arrondissement. Aujourd’hui, les trois fondateurs – Quentin Chapuis, Arnaud de Broves et Paul-Antoine Solier – ont décidé de partir à la conquête du reste de la France. Pour cela ils recherchent des partenaires désireux d’implanter le concept en région. Ils pourront s’appuyer sur le réseau de 110 000 fans que compte déjà l’enseigne sur les réseaux sociaux.

    Deux modèles de boutiques sont possibles : épicerie classique ou épicerie avec dégustation sur place. « Dès la création, nous avons été beaucoup sollicités pour implanter des FFA en région mais c’était trop tôt, explique Quentin Chapuis. Aujourd’hui nous sommes prêts et nous avons le recul nécessaire pour accompagner un développement local. »

    L’enseigne cible en priorité les grandes villes comme Lyon, Lille, Nantes, Toulouse, Bordeaux et Marseille. « Nous cherchons un entrepreneur amoureux des bons produits et de sa région, prêt à investir du temps et de l’argent dans ce projet, poursuit Quentin Chapuis. Le partenaire doit parfaitement connaître sa ville et avoir un bon réseau localement. Nous souhaitons monter des vrais partenariats en participant au financement et en accompagnant l’entrepreneur dans toutes les étapes. » Un apport minimum de 30 000 euros est nécessaire.

    Enseignes du même secteur
    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur FÉDÉRATION FRANÇAISE DE L’APÉRITIF

    Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

    Je suis intéressé par la franchise FÉDÉRATION FRANÇAISE DE L’APÉRITIF