Fermer
Secteurs / Activités

      Stéphane Brescia, directeur général de Carl’s Jr - Interview du 11 juin 2021

      Notre ambition est de devenir numéro 3 du marché français de la restauration rapide. A terme, Carl’s Jr. a un potentiel de 300 restaurants sur le territoire. 

      Stéphane Brescia, directeur général de la franchise Carl’s JrCarl’s Jr a ouvert mercredi 2 juin un troisième établissement en France : quelle est la surface de ce restaurant ? combien de collaborateurs emploie-t-il ? quels sont vos objectifs en termes de fréquentation et de ticket moyen ?

      Le troisième restaurant Carl’s Jr sur le territoire français a ouvert au public mardi 2 juin en même temps que le terminal 2B/D de l’aéroport Paris Charles-de-Gaulle. Ce restaurant de 400 m² pour 130 places assises est équipé de bornes de commandes et comporte une innovation : le concept Carl’s Café, qui est une nouveauté mondiale. C’est un comptoir qui propose aux clients voyageurs et salariés de l’aéroport des boissons chaudes et des pâtisseries américaines, et nous pensons qu’il est duplicable en gares et centre-ville dans les grandes villes françaises.

      Le restaurant emploie 50 collaborateurs en CDI, incluant le Directeur et une dizaine de managers, tous formés depuis plusieurs mois dans notre restaurant-école de Vélizy, ouvert en septembre 2020.

      Une fois passé le trouble du Covid, ce restaurant vise 800 à 1 000 transactions par jour pour un ticket moyen de 14 € (un peu moins pour l’offre du comptoir Carl’s Café). Le ticket moyen est plus important sur nos restaurants de Vélizy (17 €) et Toulon (22 €), mais plus réduit dans un univers de voyages comme l’aéroport, où il y a plus de clients seuls.

      Suite à l’ouverture réalisée en septembre 2020 à Westfield Vélizy 2, les premiers mois d’exploitation ont-ils été conforme à vos attentes ?

      Notre restaurant de Vélizy a ouvert en septembre 2020 sur 400 m², avec un très bon démarrage de septembre à octobre, avant deux confinements successifs (novembre 2020, mars 2021) et différents couvre-feu. Décembre a été très bon, avec 700 transactions sur un mois : c’est une bonne performance malgré un contexte difficile. C’est même un démarrage excellent car l’accueil des consommateurs a été identique entre Toulon et Vélizy vis-à-vis de la qualité des produits, de l’accueil, du lieu, des saveurs de nos recettes… Que ce soit dans le Sud ou en région parisienne, les clients voient la différence proposée par Carl’s Jr. Il y a même des synergies entre les deux : certains clients de Vélizy connaissaient déjà le restaurant de Toulon, d’autres connaissent la marque par leurs voyages, en Californie au Mexique notamment ou dans 44 pays où la marque est implantée.

      Notre restaurant de Toulon en est à sa troisième année d’exploitation : il n’a pas cessé de progresser, passant de plus de 4 M€ à 4,4 M€ de chiffre d’affaires annuel, avec 100 % de son chiffre d’affaires en 2020, malgré le Covid : nous avons assuré un service en continu grâce au Drive.

      Vous avez pour objectif d’ouvrir 120 restaurants en 10 ans : comment prévoyez-vous de mener à bien cette expansion ?

      Restaurant de burger à l'enseigne Carl'Jr à RoissyL’ouverture de notre restaurant de Vélizy confirme le potentiel de la marque : d’ici 10 ans, Carl’s Jr. veut devenir le 3ème acteur du secteur en France. A l’international hors USA, l’enseigne veut passer de 1 000 à 2 000 restaurants dans les 5 années qui viennent. La 1 000ème ouverture a été fêtée à Madrid en mai dernier et l’Europe est un lieu très important pour la marque, qui est déjà présente en Espagne, en France et au Danemark, avec un partenaire master franchisé par pays et une coordination européenne. Suivront l’Angleterre et l’Allemagne.

      Nous prévoyons d’ouvrir 4 à 6 restaurants en 2021 : début juillet à Pertuis, au nord d’Aix-en-Provence, au format Drive sur 3 000 m² (restaurant de 400 m²), et au dernier trimestre deux autres unités à Bordeaux-Bègles au format Drive (notre premier restaurant franchisé) et à Avignon-Le Pontet, une zone commerciale puissante. Deux autres projets suivront en centre-ville, dont un à Marseille et Paris.

      Nous prévoyons ensuite d’ouvrir 8 restaurants en 2022 : notamment à Nantes, Lille, avec des franchisés en cours de sélection. Puis nous passerons à un rythme de 10 ouvertures par an à partir de 2023, avant d’accélérer à 15 par an.

      Notre ambition est de devenir numéro 3 du marché français de la restauration rapide, c’est pourquoi nous consacrons un investissement majeur sur le territoire français qui est ultra-compétitif

      Le marché français représente un potentiel très important pour la marque : les performances sont élevées et les consommateurs sont exigeants donc c’est un challenge important. A terme, Carl’s Jr. a un potentiel de 300 restaurants sur le territoire. Avec de nombreuses créations d’emplois à la clé : nous prévoyons 300 recrutements en 2021 et 400 en 2022 pour nos restaurants en franchise et en succursale, plus les fonctions support intégrées, basées à Aix-en-Provence (avec une antenne au cœur de La Défense).

      Dans quelles régions prévoyez-vous d’ouvrir en priorité des restaurants franchisés ?  dans quels types de villes ? avec quels profils de franchisés ?

      Notre recrutement en franchise est ouvert depuis quelques mois et nous avons déjà reçu des dossiers de candidature. Nous avons recruté notre premier franchisé sur la ville de Bègles. Notre stratégie de développement en France consiste à ouvrir avec des franchisés sur 3 formats : 75 % en Drive, le reste en centre-ville ou en centre commercial, en privilégiant les cellules avec un accès extérieur. En tant que master franchisé, nous ouvrirons dans le centre de paris, dans les aéroports, les grandes gares et parcs : cela représente un potentiel important.

      Nos cibles stratégiques sont les dix premières villes françaises : Paris intra-muros et l’Ile-de-France, Lille, Nantes, Bordeaux, Toulouse, Montpellier, Aix-Marseille, Nice, Lyon, Strasbourg et Toulon.

      Nos franchisés vont ouvrir un premier restaurant dans chacune de ces villes, devenir ambassadeurs de la marque puis, 18 à 24 mois après, engager leur développement avec nous.

      Notre modèle repose sur la location-gérance : la marque investit sur l’immobilier, et le locataire-gérant/franchisé va procéder à l’agencement.

      Nous proposons un contrat de franchise et de location-gérance pour une durée de 20 ans, afin de pérenniser l’installation de la marque pour une durée longue. Nous recherchons des personnes qui veulent s’occuper de leur affaire au quotidien, dynamiques, avec une expérience réussie d’une dizaine d’années, ayant encadré et managé des équipes, qui ont envie de s’engager sur 20 ans dans un parcours de vie avec la marque.

      Un apport personnel d’environ 250 à 300 000 € est nécessaire pour le financement du restaurant : agencement et préouverture.

      Les franchisés qui le souhaitent et qui le peuvent deviendront multisites.

      Nous recherchons des franchisés au profil développeur sur les grandes villes, capables d’ouvrir 7 à 10 restaurants maximum, en fonction de la taille du marché dans le cadre de joint-venture avec la marque.

      Enseignes du même secteur
      Demander une
      documentation

      Pour plus d'informations sur CARL’S JR

      Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

      Je suis intéressé par la franchise CARL’S JR
      Consultez l'Indicateur de la Franchise