Fermer
Secteurs / Activités

    Fragilisé par la crise sanitaire, Celio choisit la procédure de sauvegarde

    Fragilisée par la crise sanitaire, l’enseigne de prêt-à-porter masculin Celio a décidé de demander son placement sous procédure de sauvegarde. Ses magasins affiliés en France ne sont pas concernés par la procédure.

    Après Orchestra-Prémaman, La Halle, Naf Naf ou encore Camaïeu, un nouveau nom vient de s’ajouter à la liste des enseignes de mode en difficultés. Et pas n’importe lequel : celui du leader du prêt-à-porter masculin en France.

    Dans un communiqué publié ce lundi 22 juin 2020, Celio (1 585 magasins dans 46 pays, dont 488 en France) annonce avoir « décidé de placer la société Celio France ainsi que sa maison mère Celio International sous la protection du Tribunal de Commerce avec l’ouverture de procédures de sauvegarde ».

    Les affiliés de Celio en France ne sont pas concernés par ces procédures

    celio – 2 – 25juin2019Selon la tête de réseau, « cette solution permettra au groupe de préserver sa trésorerie pendant les prochains mois afin de se donner du temps dans la reprise de l’activité commerciale et d’adapter la transformation déjà engagée ».

    Les affiliés de Celio (exploitant environ 150 boutiques sur 488 en France) ne sont pas concernés par ces procédures, pas plus que les filiales étrangères et les franchisés à l’international, précise le groupe dans son communiqué. Fondé en 1978, Celio se développe en affiliation en France depuis 2006, et en franchise à l’international depuis 1993.

    Comme tous les acteurs du retail, Celio, qui emploie plus de 4 000 personnes, a été « fortement impacté par la crise Covid-19 dans un environnement de consommation déjà fragilisé par les gilets jaunes et les grèves liées aux retraites ».

    Celio compte 488 magasins en France dont environ 150 en affiliation

    « La crise sanitaire vient mettre un coup d’arrêt à la nouvelle dynamique engagée par le groupe depuis septembre 2019, poursuit la tête de réseau. (…) La fermeture brutale pendant deux mois de ses 1 585 magasins dans le monde – dont 488 points de vente en France, 484 en Inde, 62 en Espagne, 61 en Italie – a entrainé une perte de chiffre d’affaires pour le groupe de près de 100 M€ entre mars et mai 2020 ».

    « Toutes nos équipes sont mobilisées pour surmonter cette crise et continuer à créer le Celio de demain. J’en profite pour saluer l’implication de tous au cours des derniers mois. La vie d’une entreprise est de s’adapter aux imprévus. C’est ce que nous faisons aujourd’hui en sollicitant l’ouverture de procédures de sauvegarde afin de construire l’avenir dans les meilleures conditions », explique Gaëlle de la Fosse, Présidente de Celio.

    C’est une véritable recomposition, accélérée par la crise sanitaire, qui est en cours sur le marché français de l’habillement. Vendredi 19 juin dernier, le tribunal de commerce de Montpellier s’est ainsi prononcé en faveur de l’offre de reprise du groupe Orchestra-Prémaman par son actionnaire-dirigeant, Pierre Mestre. Le même jour, le tribunal de commerce de Bobigny a désigné la société Sy Corporate France comme repreneur de Naf Naf. Enfin, celui de Paris doit se prononcer début juillet sur le sort de La Halle, pour laquelle 25 offres de reprise partielle ont été déposées.

    Enseignes du même secteur
    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur CELIO

    Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

    Je suis intéressé par la franchise CELIO