H. La Croissanterie

Le témoignage de Dominique et Philippe Petit, franchisés Palais des Thés à Nantes

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page
Brève
5 août 2017

Ayant rejoint le réseau Palais des Thés il y a plus de dix ans à Nantes, Dominique et Philippe Petit sont des franchisés heureux, qui viennent d’ouvrir leur second point de vente dans le Grand Ouest.

Dominique et Philippe Petit, franchisés Palais des Thés à Nantes Hauteur

« Avec mon mari, explique Dominique Petit, nous réfléchissions depuis longtemps à devenir indépendants. L’élément déclencheur a été une restructuration qui a eu lieu dans l’entreprise où je travaillais. J’étais l’assistante du président de la filiale française d’une multinationale américaine. J’avais 40 ans, j’étais au tournant de ma carrière. J’ai donc saisi l’occasion pour profiter des possibilités de formation qui étaient alors offertes, et aussi pour me constituer un capital avec mes indemnités de départ ».

« Lorsqu’on rejoint un réseau, il faut ressentir de l’attrait pour le produit et être convaincu que l’enseigne qu’on a choisie est la meilleure ».

Grande consommatrice de thé depuis l’enfance et cliente de Palais des Thés depuis des années, la perspective de rejoindre le réseau, qui au-delà de ses succursales parisiennes n’a alors que quelques unités franchisées en province, s’impose assez naturellement.

Contactés, les responsables de la chaîne se montrent intéressés à ouvrir une boutique dans l’Ouest de la France. Le couple souhaite en effet quitter Paris pour Nantes. « À l’époque, se remémore Dominique, le contact passait quasiment directement par les dirigeants de l’enseigne, dont le fondateur François-Xavier Delmas. Il n’y avait pas encore de véritable équipe professionnelle dédiée à la franchise comme aujourd’hui ».

De son côté, elle consulte des franchisés déjà installés, à Strasbourg, Montpellier et Bruxelles, et n’a que des retours positifs. Au total, il lui faudra un an pour mener à bien son projet. Pour mettre tous les atouts de son côté, elle suit une formation à la CCI (bilan de compétences, merchandising, comptabilité, etc.) et prend le temps d’étudier le commerce nantais.

Persuadés d’avoir fait le bon choix, les franchisés ont ouvert une seconde boutique Palais des Thés à Angers

Elle réfléchit aussi en détail aux conséquences familiales de ce nouveau départ (le couple a deux enfants). Elle effectue aussi beaucoup d’allers-retours  à Nantes, afin de trouver le bon emplacement. L’activité nécessite en effet une surface de 75 à 80 m², avec une belle exposition, dans un environnement bénéficiant d’une offre de produits alimentaires de qualité.

Sur un autre plan, le couple contacte quatre établissements bancaires. Malgré une frilosité de départ, trois d’entre eux répondront favorablement. Leur business plan, préparé avec l’aide de Palais des Thés, comme les résultats du réseau, sont plutôt rassurants. La passion affichée par les futurs franchisés, leur détermination emporteront la décision. Et aussi bien sûr le fait qu’ils disposent d’un apport de l’ordre de 50 % de l’investissement nécessaire.

L’ouverture a finalement lieu en mars 2006. Onze ans plus tard, Dominique et Philipe Petit sont toujours des franchisés heureux, passionnés par leur activité. Ils ont vu Palais des Thés évoluer, les services destinés à soutenir les franchisés s’étoffer, et l’offre de l’enseigne se diversifier.

En parallèle, leur clientèle s’est élargie. Bref, ils sont persuadés d’avoir fait le bon choix. Au point qu’ils réitèrent aujourd’hui l’expérience avec l’ouverture (courant juin) d’un second point de vente sur Angers. « C’est un projet que nous cultivons depuis trois ans, confie Dominique, mais sa réalisation a pris plus de temps que prévu car, dans les villes moyennes, les rues vraiment intéressantes sont peu nombreuses. Il faut trouver le bon local en emplacement numéro un, mais à un prix acceptable ».

Dans cette nouvelle aventure, ils comptent, dans un premier temps, s’investir tous les deux dans le nouveau point de vente, afin de le mettre sur les bons rails et former correctement le personnel. Puis ils se partageront sans doute les tâches.

25 000 €
Apport personnel
Voir la fiche
PICARD BAN17
Enseignes du même secteur
Demander une
documentation

Pour plus d'informations sur PALAIS DES THES

Dénicher les meilleures franchises Envoyer ma demande aux franchises du même secteur / activité, sélectionnées par Franchise Magazine !

Je suis intéressé par la franchise PALAIS DES THES
CREER LILLE PAV17
Financez votre projet Trouvez votrelocal