Fermer
Secteurs / Activités

    Franchises, coopératives, succursales : vingt-trois fédérations de commerçants demandent la réouverture des points de vente

    Vingt-trois fédérations de commerçants, dont la Fédération française de la franchise et la Fédération du commerce coopératif et associé, demandent la réouverture “rapide et responsable” des points de vente et des mesures de soutien “à la hauteur de la situation économique”.

    « Nous demandons solennellement au Gouvernement de rouvrir tous les commerces dès le 13 novembre et de mettre en œuvre de véritables mesures de soutien bénéficiant à l’ensemble de ces entreprises, quels que soient leur taille et leur secteur » : ainsi s’expriment dans un communiqué commun daté du 2 novembre 2020 vingt-trois fédérations majeures du commerce (franchisé, associé, indépendant et intégré), ainsi que deux organisations patronales (1).

    Du fait du reconfinement mis en place depuis le 30 octobre dernier, « ce sont plusieurs centaines de milliers de points de vente à travers la France et plus de 1,2 million d’emplois salariés et d’indépendants qui sont aujourd’hui menacés ! », soulignent les signataires de ce texte. Et ce, dans des secteurs variés, qui ont pour seul point commun d’être considérés à ce jour comme « non-essentiels » : « Commerces de l’habillement, de la chaussure, de la culture, de l’électroménager, du multimédia, du meuble, du sport, du jouet, de l’optique, de la beauté, de la parfumerie, de la bijouterie-horlogerie, des arts de la table, de fleurs, de la coiffure, etc. »

    « Plusieurs centaines de milliers de points de vente à travers la France sont aujourd’hui menacés »

    Centre-ville-commerces« Cette décision de fermeture aura des conséquences économiques, sociales et territoriales dramatiques, mettent en garde ces professionnels du commerce. Plus elle durera, plus nombreux seront les risques de suppression de magasins et d’emplois ». La période des fêtes de Noël, la plus importante pour la plupart des commerçants, représente en effet « entre 20 % et 60 % du chiffre d’affaires de l’année », souligne le communiqué.

    « Au moment où les Français commencent leurs achats de Noël, il est plus que jamais essentiel de mettre en œuvre, ensemble, les moyens les plus adaptés pour accueillir les clients en toute sécurité, poursuivent les porte-paroles de commerçants. Cela suppose une réouverture responsable des points de vente pour permettre à une partie des Français d’anticiper leurs achats et de ne pas les concentrer sur les toutes dernières semaines de l’année ». Les signataires du texte se disent d’ailleurs « prêts à travailler avec le Gouvernement au renforcement, lorsque cela est possible, des règles sanitaires ».

    « C’est un plan massif de survie pour les commerces et leurs emplois qu’il est urgent de mettre en œuvre »

    « Ce sauvetage du commerce suppose également des mesures d’accompagnement à la hauteur des enjeux compte tenu d’une fin d’année à très haut risque », écrivent encore les fédérations de commerçants. Qui demandent donc au Gouvernement « d’étendre sans délai les mesures de soutien à l’ensemble des commerces, quelle que soit leur taille ou leur secteur. Cette règle vaut aussi bien pour les loyers, le fonds de solidarité, les charges sociales ou encore les prêts participatifs. Au-delà de l’État, les banques et les assurances doivent également prendre toute leur part à cette crise : les prêts garantis aux entreprises doivent être octroyés autant que de besoin et les délais de remboursements étendus ».

    « Les pertes d’exploitations subies par les commerces doivent être indemnisées, concluent les représentant des commerçants. Bien avant le plan de relance, c’est un plan massif de survie pour les commerces et leurs emplois qu’il est urgent de mettre en œuvre ! »

    (1) Alliance du Commerce, Procos, Conseil du Commerce de France, Fédération Française de la Franchise, Fédération du Commerce Coopératif et Associé, Fédération Nationale de l’Habillement, Fédération des Enseignes de l’Habillement, Union du Grand Commerce de Centre-ville, Fédération des Enseignes de la Chaussure, Fédération des Industries Diverses de l’Habillement, Fédération Française des Industries du Vêtement Masculin, Union Française des Industries Mode & Habillement, Fédération Française du Prêt à Porter Féminin, France Industries créatives, Fédération de la Maille, de la Lingerie & du Balnéaire, Rassemblement des Opticiens de France, Union Sport & Cycle, Fédération des Commerces spécialistes des Jouets et des Produits de l’Enfant, Fédération française du Négoce de l’Ameublement et de l’Équipement de la Maison, Fédération française de parfumerie sélective, Union de la Bijouterie Horlogerie, Confédération des Arts de la Table, Fédération Nationale des Détaillants en Maroquinerie et Voyage ; ainsi que la Confédération des petites et moyennes entreprises et le MEDEF.

    A lire aussi sur le sujet :

    Covid-19 : le commerce et la franchise à l’arrêt

    Franchises, coopératives, succursales : cinq fédérations de commerçants demandent l’annulation des loyers et charges

    Les fédérations de commerçants obtiennent un geste de la part des bailleurs

    Covid-19 et suspension des loyers commerciaux : un premier pas avec l’ordonnance du 25 mars 2020

    Covid-19 et suspension des loyers commerciaux : le décret est paru

    Les fédérations de commerçants renouvellent leurs demandes aux bailleurs

    Covid-19 et baux commerciaux : les conséquences de la fermeture des commerces

    Les réseaux en vue du déconfinement : appel urgent à la négociation bailleurs / locataires

    Les bailleurs doivent partager l’effort collectif, estiment les fédérations de commerçants et de restaurateurs

    Loyers commerciaux : dirigeants de réseaux et fédérations de commerçants en appellent au Gouvernement

    Comment les franchiseurs et franchisés peuvent-ils aborder les discussions avec leurs bailleurs ?

    Les fédérations de commerçants saluent la mission de médiation sur les loyers

    Quinze fédérations de commerçants demandent un plan de soutien pour le secteur

    Covid-19 : le commerce et la franchise partiellement à l’arrêt

    Immobilier : les grands réseaux appellent le gouvernement à autoriser les visites

    Lettre ouverte : 29 fédérations du commerce demandent la réouverture pour tous le 27 novembre

    Réouverture des commerces : les pouvoirs publics échangent avec les acteurs concernés

    Réouverture des commerces : Emmanuel Macron a fixé le calendrier