Fermer
Secteurs / Activités

    Qu’est-ce qu’un franchisé pilote ?

    Tribune publiée le 2 février 2016 par Stéphane GRAC
    En savoir plus sur l'auteur

    Duplication d’une réussite avérée, la franchise doit avoir fait l’objet d’une expérimentation préalable, rappelle l’auteur, avocat. Qui précise, dans le cadre de cette expérimentation, le rôle et le statut d’un franchisé pilote.

    Un franchisé pilote peut être considéré comme un partenaire qui a la charge d’expérimenter un concept en vue de sa diffusion à un plus grand nombre de cocontractants.

    La franchise est traditionnellement perçue comme une “réussite commerciale éprouvée” (Jean-Marie Leloup).

    A ce titre, elle doit faire l’objet d’une expérimentation préalable avant qu’elle ne soit mise sur le marché de la franchise.

    Dans les faits, le candidat franchiseur a généralement recours à un ou plusieurs emplacement(s) pilote(s) encore appelé(s) “laboratoire(s)”.

    Du fait de cette situation privilégiée, le franchisé pilote est bien plus qu’un simple co-contractant.

    “Le franchisé pilote, rouage essentiel de la réussite du franchiseur”

    C’est un véritable partenaire incontournable qui participe à l’élaboration et au perfectionnement du concept franchisé dans toutes ses dimensions financières, commerciales, architecturales, marketing…

    Le franchisé pilote, dans cette optique est un rouage essentiel de la réussite future du franchiseur.

    Concrètement il a pour mission d’expérimenter le savoir-faire du franchiseur, ce qui permettra à son créateur le cas échéant de retirer des informations pratiques en vue de peaufiner voire de faire évoluer son concept.

    Cette relation de partenariat est une des clefs du succès du réseau en cours de constitution.

    “Franchiseur et franchisé pilote se doivent d’entretenir des liens étroits”

    Dans cette aventure, franchiseur et franchisé pilote sont des interlocuteurs privilégiés dont les intérêts communs sont fortement imbriqués.

    De sorte que la réussite de l’un ne saurait passer sans la réussite de l’autre.

    Partenaires d’un même projet, ils sont d’une certaine manière “associés informels” dans une perspective commune.

    Leur proximité à ce moment-là de la vie du réseau les oblige à collaborer activement en vue d’une formalisation optimale du concept.

    Chacun des cocontractants étant lié à l’autre, ils ne peuvent que collaborer.

    Unis pour le meilleur et pour le pire, franchiseur et franchisé pilote se doivent d’entretenir des liens étroits au moins autant que durera la mise au point du savoir-faire, car sans expérimentation préalable il ne saurait y avoir de franchise.

    Ainsi perçu, le franchisé pilote est un acteur fondamental de la réussite du futur franchiseur, puisque cette relation lui permet de formaliser son savoir-faire tout en apprenant son métier de tête de réseau.

    C’est aussi pour le franchisé pilote une opportunité d’être le premier à expérimenter un concept, de le faire savoir et de s’en glorifier en cas de belle réussite !