Fermer
Secteurs / Activités

    5 étapes pour bien connaître son futur franchiseur

    Tribune publiée le 31 octobre 2019 par Julien SIOUFFI
    En savoir plus sur l'auteur

    « Avant de se lancer, il est du devoir du futur franchisé de faire connaissance avec le franchiseur et son concept », explique l’auteur, expert digital et franchise, qui délivre ses conseils aux candidats.

    Julien Siouffi, Directeur général associé et porte-parole de Franchise Marketing Factory

    Par Julien Siouffi, Directeur Général Associé et porte-parole de Franchise Marketing Factory

    L’aventure en franchise débute la plupart du temps, par un (indispensable) coup de cœur. Mais avant de se lancer, il est du devoir du futur franchisé de faire connaissance avec le franchiseur et son concept. Par quel biais ? Le digital apporte évidemment des informations significatives, mais il est primordial de compléter par un contact direct avec le réseau et les franchisés.

    1. Ce que dit l’enseigne

    La première étape de la prise d’information consiste à recenser l’ensemble des supports digitaux sur lesquels s’exprime le franchiseur. Il s’agit du site web, bien sûr, mais aussi des réseaux sociaux, des newsletters, des chaînes vidéo. L’occasion de comprendre les valeurs professionnelles du réseau, et de s’assurer que l’on se sent en phase avec le concept et la façon dont il interagit avec les clients.

    2. Ce que disent les dirigeants

    Le directeur de réseau, le directeur du développement, ou d’autres collaborateurs clés du réseau s’expriment régulièrement dans les médias franchise, sur des vidéos d’interview et des articles. Prenez le temps de lire et d’écouter les responsables du réseau : ils sont vos futurs interlocuteurs, et votre affinité avec eux sera déterminante dans votre quotidien de franchisé.

    3. Ce que disent les franchisés

    Les franchisés sont la source la plus précieuse d’information : ils sont au contact de l’enseigne, des clients du concept et vivent au quotidien l’aventure de la franchise. Des vidéos et des témoignages sont souvent présents dans le dispositif de recrutement, mais aussi sur le site du franchiseur et dans les médias franchise, et ils sont crédibles. Il faut impérativement compléter cette source d’information en provoquant de nouvelles opportunités. N’hésitez pas à créer une relation directe avec au moins 10 franchisés du réseau, que vous appellerez par téléphone ou rencontrerez de visu.

    4. Ce que disent les clients du concept

    Les avis clients sont un indicateur clé de la qualité du concept. Si le franchiseur publie des avis clients, il faut vérifier qu’ils sont certifiés, et qu’ils ne sont pas issus d’une sélection. Les avis Facebook et Google, ou ceux des médias spécialisés comme le site Trip Advisor, sont plus fiables. Mais ils ne sont pas toujours à la portée des concepts BtoB. Vous pouvez alors utiliser la requête “avis nom de l’enseigne” sur Google, et rechercher notamment les avis sur certains forums et sur des supports plus confidentiels.

    5. Ce qu’indiquent Infogreffe et Société.com

    La réussite humaine de la franchise se traduit aussi par des chiffres. Les franchisés sont immatriculés sous le nom de leur société, même si certains d’entre eux utilisent le nom de l’enseigne. Prenez le temps de collecter sur infogreffe.fr les bilans d’une dizaine de franchisés. L’exploitation des franchisés doit être positive au moins en troisième année, et idéalement en seconde année. Si certains éléments vous interpellent, n’hésitez pas à interroger votre interlocuteur dans le réseau, puis soumettez la réponse au comptable qui réalise votre prévisionnel.

    Si la plupart des franchiseurs respectent le code de déontologie de la Fédération Française de la Franchise, ou au moins son état d’esprit, soyez prudent. En effet, certains réseaux doivent être évités. Prenez le temps de vérifier l’information et d’échanger avec des professionnels pour choisir votre futur franchiseur. Votre aventure n’en sera que plus réussie.