Fermer
Secteurs / Activités
    LA BOUCHERIE HABILLAGE SEP18

    Chantal Zimmer, Déléguée générale de la Fédération française de la franchise (FFF)

    Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page
    Interview
    20 septembre 2018

    L’idée de cette opération est d’aller vers un public le plus large possible, en province, et d’expliquer que le salariat n’est pas une fin en soi et que l’on peut donner un autre sens à sa vie en créant son entreprise en franchise.

    2 Chantal Zimmer Déléguée générale-FFFQuel est l’objectif de l’opération Entreprendre en franchise, pourquoi pas vous ? que la FFF pilotera du 8 au 21 octobre prochains ?

    Dans une France où les entrepreneurs font défaut, l’idée de cette opération est d’aller vers un public le plus large possible, en province, et d’expliquer que le salariat n’est pas une fin en soi et que l’on peut envisager de rebondir, de se reconvertir ou de donner un autre sens à sa vie en créant son entreprise, notamment en franchise. Aux demandeurs d’emploi comme aux gens qui ne seraient pas satisfait de leur statut de salarié, nous voulons expliquer que la création d’entreprise est une manière de se réaliser. Et que la franchise offre la possibilité de le faire dans un cadre rassurant, puisqu’elle permet de devenir indépendant tout en bénéficiant de la notoriété d’une enseigne reconnue, du savoir-faire d’un franchiseur expérimenté et des outils d’une grande entreprise.

    Que proposerez-vous concrètement aux porteurs de projets localement ?

    Nous organisons d’abord des conférences dans 15 villes françaises, en lien avec les collectivités locales ou les chambres de commerce, pour faire découvrir au public la franchise, son fonctionnement, ses avantages, ses exigences… Conférences qui feront intervenir des experts (banquiers, assureurs, comptables…) mais aussi des franchiseurs et des franchisés. Et puis, dans ces mêmes villes, des ambassadeurs franchisés vont ouvrir les portes de leurs points de vente pour partager leur expérience. Souvent, le frein à la création d’entreprise c’est la crainte, celle de prendre des risques, de l’inconnu, de ne pas y arriver… Nous voulons que les gens se disent que si certains l’ont fait, alors eux aussi peuvent sauter le pas. Une soixantaine de franchisés, issus d’une vingtaine d’enseignes [parmi lesquelles L’Onglerie, Axeo Services, Cavavin, La Boucherie, LDLC.Com, Norauto, Au Bureau, Le Jardin des Fleurs, Ndlr] vont participer.

    A ceux qui lors de cette opération se découvriront une réelle affinité pour la franchise, que conseillez-vous ensuite ?

    D’abord de continuer à se former à la franchise, pour bien en Entreprendre-franchisecomprendre tous les aspects. La FFF propose ainsi des séminaires Futur franchisé, qui permettent précisément de savoir si l’on est ou pas fait pour ce modèle. Je les invite évidemment, par ailleurs, à se rendre sur le Salon de la Franchise de Paris, du 17 au 20 mars 2019, où ils pourront encore assister à 120 ateliers et conférences, bénéficier de conseils juridiques, financiers et rencontrer des franchiseurs et des franchisés, cette fois présents en nombre puisque l’événement attend plus de 500 exposants.

    Comment se lancer en franchise sans se tromper ?

    Il faut d’abord bien choisir son secteur d’activité. Nous avons tous des aspirations : qui aimerait créer dans la fleur, qui vendre du chocolat, qui ouvrir un hôtel ou un restaurant… La quadrature du cercle pour le créateur d’entreprise, c’est d’espérer que le métier vers lequel il tend, dans lequel il se projette, corresponde à sa capacité financière. Avec 20 000 euros d’apport, par exemple, inutile d’envisager de construire un hôtel. En revanche, on peut déjà faire de belles choses dans les services. Une fois un secteur identifié, reste à choisir le bon franchiseur, à comprendre comment il fonctionne, et à vérifier que la ville que l’on convoite est disponible. Il faudra encore travailler sur son business plan, son compte d’exploitation prévisionnel et son étude de marché. Puis consulter des spécialistes et ne pas hésiter à mettre les banquiers en concurrence.

     

    Programme complet des conférences et liste des franchisés participants sur le site d’Entreprendre en franchise, pourquoi pas vous ?

    A lire également

    • Sébastien Chapalain, Président de la franchise class’croute
      14 Déc 2018

      Où en est le développement de votre enseigne de restauration rapide qui associe restauration sur place, vente à emporter et livraison en entreprise ? class’croute comptait 148 points de vente mi-novembre et le réseau devrait finir l’année à 151 unités, très majoritairement implantées en France sauf 4 installées en Belgique et 3 situées au Luxembourg…. Lire la suite

    • Philippe Lannes, PDG et fondateur de la franchise Delko
      11 Déc 2018

      Delko, qui se déploie en franchise depuis quinze ans, compte aujourd’hui 80 « nouveaux garages » en France.  Ambitionnez-vous d’accélérer le développement du réseau ? Après plusieurs années consacrées à la consolidation du réseau, tous les indicateurs sont aujourd’hui au vert. La fréquentation de nos centres continue à progresser : nous avons encore gagné 5 % de clients cette… Lire la suite

    • Gilles Abecassis, Co-fondateur de la franchise Bagelstein
      21 Nov 2018

      Où en est le développement de votre enseigne de restauration rapide spécialisée dans le bagel ? Bagelstein compte 120 boutiques en France, en Belgique, en Suisse, en Allemagne et au Luxembourg, dont une vingtaine en propre et une centaine en franchise, et nous avons actuellement une quarantaine d’ouvertures dans les tuyaux. En France, nous sommes présents… Lire la suite

    • Philippe Gueydon, directeur général de King Jouet
      20 Nov 2018

      Comment appréciez-vous le marché du jouet après les épisodes judiciaires de La Grande Récré et de Toys’R’Us ? L’année 2018 a été marquée par les difficultés rencontrées par deux enseignes majeures, qui sont passées par la case tribunal de commerce. Mais elles s’en sont sorties par le haut, en trouvant des investisseurs importants, qui se sont… Lire la suite

    • Romain Rouxel, directeur de la franchise V and B
      13 Nov 2018

      Pouvez-vous revenir sur l’origine et les spécificités de V and B ? Le concept est né de la rencontre de deux hommes, Jean-Pierre Derouet et Emmanuel Bouvet, qui partageaient un bâtiment en commun au Mans. Le premier exploitait une cave à vins, et le second une cave et un bar à bières. Ils deviennent amis et… Lire la suite