Fermer
Secteurs / Activités
      1 vote

      Homogénéisation des centres ville le 23 juillet 2018

      Dernière mise à jour le 23 juillet 2018

      Monsieur,
      Dans le cadre de mon cursus en école de commerce, je rédige un mémoire qui porte en partie sur la franchise. Comme j’ai travaillé dans l’un de vos ouvrages, je tenais à saisir l’opportunité de vous poser les deux questions suivantes:
      – Que l’on soit à Paris, Lyon ou Saint Denis de la Réunion (d’où je suis originaire), on retrouve souvent les mêmes enseignes. Si la franchise a permis de redynamiser le commerce de proximité, peut on dire cependant qu’elle soit en partie responsable de l’homogénéisation des centres villes ?
      – Pensez vous que la franchise (et notamment les franchises de distribution) ait entrainé l’expulsion du savoir faire artisanal et industriel hors des centres ville ?
      Je vous remercie par avance pour le temps que vous consacrerez à me répondre et je vous prie d’agréer mes respectueuses salutations.

      , le
      1 réponse
      1 vote
      1

      Monsieur,

      Comme vous l’écrivez, la franchise a redynamisé les centres-villes, c’est indéniable. Mais, avec, effectivement, une conséquence que beaucoup de français déplorent : une perte d’identité de ces centres-villes, par suite de la similarité des magasins franchisés d’une ville à l’autre. Comment en est-on arrivé là ?
      Tout d’abord, les  concepts de franchise nous sont venus essentiellement des Etats-Unis, où la conformité des magasins d’une même marque, d’une ville à l’autre, était la règle. Ce sont des franchises verticales, hiérarchiques, dans lesquelles le franchisé doit appliquer à la lettre un concept élaboré dans ses moindres détails. Il faut dire que les Américains, en général, quand ils se déplacent, ont besoin de retrouver leur environnement : ils préfèrent aller dans des hôtels qui sont identiques à ceux qu’ils ont chez eux, avec les bouteilles de Coca et d’eau minérale certifiées, leurs fast-food, etc…
      Ensuite, cette uniformité a été rendue possible par un laisser-faire des mairies qui, trop heureuses de voir des grandes enseignes venir au secours de l’activité commerciale de leur centre-ville, ne leur ont pas imposé les normes architecturales qui auraient préservé l’originalité de leurs cités.
      Heureusement, au XXIème siècle actuel, on trouve chez certains franchiseurs, même les plus grands, un souci d’adapter leur concept aux conditions locales, et une reprise en mains par les mairies de l’architecture urbaine.
      Cette diversification concerne les aspects visuels, mais également l’offre  produits. Ainsi, par exemple, une des meilleures “soupe aux choux” à Porto (Portugal) est, à notre avis, celle proposée par McDo !

      Concernant votre deuxième question, il est évident que certains petits commerces ont été obligés de quitter le centre-ville à cause du renchérissement, souvent rapide et excessif, des pas-de-porte. Cette inflation des prix a été initiée par le développement des franchises, mais accélérée par les établissements bancaires, qui se sont arrachés à prix d’or les meilleurs emplacements.
      La franchise a également “tué” certains commerces vieillissants, qui, de toutes façons, auraient fini par disparaître car incapables d’évoluer avec les besoins des consommateurs. On dit souvent, avec raison, que la clientèle d’un magasin est à l’image du commerçant : les personnes âgées vont vers les commerçants âgés, les jeunes vers les jeunes. Il se trouve, et ce n’est pas un hasard, que les franchisés sont plutôt jeunes et dynamiques.
      En contrepartie, la franchise a relancé un certain nombre de concepts de commerce de centre-ville, par exemple : les magasins d’alimentation, boulangeries, fleuristes, salons de coiffure, etc… Sans la franchise, ces concepts seraient morts, et à jamais perdus pour les consommateurs.

      Remarque complémentaire : l’homogénéisation des centres-villes (est-ce un bien ou un mal ?, qu’en pensent les consommateurs? les sociologues ?), si elle a été initiée par la conquête de ces espaces par les franchises, a été développée également par d’autres acteurs (car il n’y a pas que des commerces dans un centre-ville) : les banques, les grands promoteurs immobiliers, les constructeurs de bus et tramways, les services d’urbanisme, etc…

      Je vous laisse le soin de conclure, en vous souhaitant bonne chance pour votre mémoire, dont j’espère vous ferez profiter les lecteurs de Franchise Magazine.

      Sincèrement
      Gilles THIRIEZ

      Dernière mise à jour le
      Voir la fiche

      Lire d'autres questions posées a nos experts :

      Comment comptabiliser un budget d’enseigne ?
      Postée le : 25 novembre 2020
      Bonjour, Votre question est un classique dans le secteur de la franchise, notamment concernant les enseignes de distribution alimentaire. Afin de vous répondre plus précisément…
      Comment ouvrir une franchise de magasin de fromage en Algérie ?
      Postée le : 26 août 2020
      Bonjour, La création d’une entreprise est une aventure formidable mais, pour que tout se passe au mieux, vous devez être bien accompagné et surtout vous…
      Comment devenir patron d’une enseigne Carrefour en franchise ?
      Postée le : 26 août 2020
      Bonjour, Le plus simple est de contacter le groupe Carrefour qui vous précisera les modalités et les conditions nécessaires pour devenir franchisé du groupe. Cordialement.
      Créer une agence Western Union en Côte d’Ivoire : comment faire ?
      Postée le : 1 juillet 2020
      Bonjour, Vous trouverez sur cette page du site Internet de l’enseigne toutes les informations pour devenir agent Western Union. Bonnes recherches, L’équipe de Franchise-Magazine.com
      Ouvrir une boutique Nespresso en franchise en Tunisie : comment faire ?
      Postée le : 1 juillet 2020
      Bonjour, A notre connaissance, Nestlé ne développe pas le concept Nespresso en franchise : à l’exception d’un accord de franchise avec le groupe Bertrand en France, toutes…