Fermer
Secteurs / Activités

      Comment bien négocier son crédit bancaire pour créer sa franchise ?

      Tribune publiée le 6 avril 2022 par Benoit FOUGERAIS
      En savoir plus sur l'auteur

      « Si la franchise est un modèle qui rassure en règle générale les banques, il faut savoir bien présenter et argumenter le projet », rappelle l’auteur, courtier en financement. Qui délivre ses conseils pour bien négocier votre crédit bancaire.

      Benoît Fougerais, Directeur général et co-fondateur, PR€T PROPar Benoit Fougerais, Directeur général et co-fondateur de pretpro.fr

      La négociation pour défendre une demande de crédit bancaire est une phase capitale dans un projet de création d’entreprise. Durant cette étape, vous exposez le fruit de mois de travail, d’études, de montages financiers. Une création en franchise n’échappe pas à la règle : si la franchise est un modèle qui rassure en règle générale les banques, il faut savoir bien présenter et argumenter le projet. Voici quelques conseils pour optimiser votre préparation et être prêt à défendre efficacement votre projet auprès des banques.

      Une demande de crédit bien préparée

      Pour toute création ou reprise d’entreprise, il vous faut constituer un dossier de financement complet et bien soigné. Une création d’une franchise impose la même rigueur. Vous devez produire un business plan descriptif et financier, avec des indicateurs mesurables et évaluables. Ce dernier doit décrire l’avancement de votre projet, son implantation territoriale, votre secteur d’activité et la concurrence. Il s’agit d’exposer des éléments tangibles pour démontrer la rentabilité et la viabilité de votre création.

      D’un point de vue financier, vous devez présenter un prévisionnel avec un plan de financement dans lequel vous faites apparaître votre apport personnel. Votre apport doit correspondre au moins à un tiers de l’investissement total pour vous permettre d’emprunter auprès des banques. Votre dossier doit également comporter une présentation de votre profil, incluant votre formation, vos expériences professionnelles, etc.

      Vous ne devez pas oublier d’inclure à votre dossier certains éléments spécifiques à la franchise. La franchise ne se résume pas à une enseigne. Ce modèle vous permet de bénéficier d’un savoir-faire, d’un accompagnement et de services de la part de la tête de réseau qui vous aident à réussir. Mais les conseillers bancaires ne le savent pas nécessairement. Vous avez donc intérêt à les valoriser en apportant des données émanant de la tête de réseau, ou d’autres franchisés ayant réussi dans le réseau…

      L’appui d’experts indépendants

      Comment décrocher un crédit en franchiseLes organismes bancaires sont de plus en plus exigeants et leurs attentes toujours plus pointues. Les dossiers de financements requièrent une solide expertise, aussi bien sur le plan financier, juridique, économique, etc… Cela exige de nombreux mois d’élaboration. Pour ne pas perdre un temps précieux et pour ne pas commettre d’erreurs, il est primordial de bien s’entourer. En fonction de la thématique de votre création de franchise, des spécificités votre secteur d’activité et de vos ressources en interne, de multiples experts peuvent collaborer avec vous. Experts-comptables, avocats, courtiers indépendants en prêts professionnels, cabinets d’études et bien sûr conseillers en franchise apportent une valeur ajoutée forte à votre dossier :

      • des données actualisées et réglementaires pertinentes,
      • une prise de recul professionnelle sur votre projet,
      • une expertise poussée sur des sujets techniques,
      • une connaissance des attentes des banques,
      • etc.

      Ces différents points ont pour objectif de rassurer les banques et de constituer un dossier attractif.

      Le courtier en financement professionnel peut vous préparer à vos rendez-vous auprès des banques et vous aider dans votre présentation. Nous vous recommandons de choisir un courtier indépendant, autrement dit qui ne touche aucune rémunération de la part des banques. De cette manière, il est parfaitement apte à défendre vos intérêts, sans chercher à optimiser sa commission.

      Une négociation au-delà du simple taux

      Avec un dossier solide et un rendez-vous bien préparé, vous êtes en position de force pour bien obtenir votre crédit bancaire dans les meilleures conditions.

      L’idéal pour vous est d’obtenir plusieurs offres bancaires et d’avoir ainsi le bénéfice du choix, ce qu’un courtier en prêt professionnel doit être capable de faire pour vous. Cela ouvre la possibilité de discuter des conditions de votre financement, au-delà de la simple question du taux. Le taux n’est pas l’unique point à examiner. Une proposition de financement avec le taux le plus bas n’est pas obligatoirement la plus intéressante.

      Vous devez donc regarder attentivement l’ensemble des éléments :

      • les frais de dossier,
      • le montant des assurances,
      • les garanties exigées par la banque, comme le nantissement de fonds de commerce ou la caution personnelle,
      • les frais de carte bancaire…

      Un tableau comparatif des différentes offres est le meilleur outil pour réaliser un choix éclairé !

      S’ouvrir les possibilités de bien négocier son financement bancaire, vous l’aurez compris, ne s’improvise pas. Il s’agit de l’anticiper, afin de réunir toutes les conditions possibles de votre réussite.