Fermer
Secteurs / Activités

    Les plus rentables ?

    Dernière mise à jour le 22 avril 2020

    Vous êtes décidé à sauter le pas de la franchise, et vous vous demandez quelles sont les meilleures enseignes ? Concept, coût, rentabilité, stratégie : découvrez les conseils des quatre spécialistes réunis par Franchise Magazine pour faire le bon choix.

    « Une bonne franchise c’est d’abord une franchise rentable », commence Sandrine Richard. Évident ? A condition de définir ce que l’on entend par rentabilité. « Une franchise doit permettre de rembourser son emprunt et de vivre, c’est un minimum. Au-delà, on entre dans la profitabilité. Et là, tout dépend des attentes de chacun », observe Laurent Kruch. « Un investisseur ne réfléchira pas comme quelqu’un qui fait de sa franchise un projet familial. Pour le premier, la rentabilité sera le critère de choix quasi-unique, pour le second, elle ira de pair avec d’autres aspects : l’appétence pour l’activité, la qualité de vie, la possibilité de se bâtir un patrimoine », le rejoint l’avocate. Un critère parmi d’autres, donc ? « La rentabilité c’est aussi ce que la franchise m’apporte par rapport à ce que j’aurais pu faire seul. Est-ce que je vais démarrer plus facilement ? Arriver plus vite à l’équilibre ? Bénéficier de services auxquels je ne pourrais prétendre autrement ? », remarque Olga Romulus. La franchise, enfin, « doit être rentable des deux côtés, insiste l’expert-comptable. Le concept doit avoir démontré économiquement sa pertinence et permettre au franchisé de gagner sa vie. Mais l’entreprise du franchiseur elle aussi doit être rentable, sans quoi il ne sera pas en mesure d’innover, de faire évoluer son concept, d’entretenir sa notoriété ». De quoi remettre en perspective cette sacro-sainte notion de rentabilité de la franchise. Et l’appréhender comme la partie, et non le centre, d’un tout bien plus large.

    Table ronde d'experts Franchiseurs : qui est le meilleur ? Olga Romulus

    « Le concept doit permettre au franchisé de gagner sa vie. Mais l’entreprise du franchiseur elle aussi doit être rentable. »

    Olga Romulus, expert-comptable, Fiducial