Fermer
Secteurs / Activités

    Alimentaire : les nouveaux défis des enseignes du bio

    Portées par un marché dynamique, les enseignes spécialisées en produits bio continuent à élargir leurs parcs de magasins. Mais la concurrence est de plus en plus rude, en particulier du côté de la grande distribution.

    Un marché qui frôle les 4 milliards

    Si le bio demeure une niche du marché de l’alimentaire (il ne représente que 2,4 % de l’ensemble des dépenses du secteur), le nombre d’acteurs qui s’intéressent à ce créneau – comme celui des magasins proposant une telle offre – est toujours plus important. Cette évolution est d’autant plus sensible à l’heure où la consommation générale donne des signes d’essoufflement. Car le bio, lui, continue d’afficher une forte croissance et de générer des marges intéressantes.

    Les ventes de produits biologiques sont toujours à la hausse. Selon l’Agence Bio, ce marché a enregistré, en 2011, un chiffre d’affaires de plus de 3,9 milliards d’euros (+ 11 %). Des chiffres à rapprocher du marché des produits de grande consommation (produits alimentaires et produits d’entretien)… qui n’a progressé que de 3 %.

    Bien sûr, les parts de marché sont plus ou moins importantes selon les secteurs : les grandes surfaces alimentaires représentant 49 % des ventes à 1,8 Md€ et les magasins spécialisés 25 %.

    Enseignes du même secteur