Fermer
Secteurs / Activités

      Bruno Desmet, Directeur Général - Interview du 11 avril 2011

      Interview
      11 avril 2011

      Afin de renforcer son maillage territorial, Midas recrutera 50 franchisés d'ici à la fin de 2011, pour créer ou reprendre des centres.

      Midas a lancé, depuis 2009, deux services annoncés comme “phares” : La Révision puis le pneu Tenor. Quel bilan dressez-vous de ces innovations à ce jour ?
      L’innovation est inscrite dans les gênes de Midas, elle fait partie des valeurs fortes de l’entreprise. Les lancements de La Révision en 2009, puis du pneu Tenor en 2010, se sont inscrits dans cette lignée. Et les résultats que nous observons aujourd’hui sont très positifs.
      Grâce à La Révision, avec garantie préservée, diagnostic électronique multimarque et respect du carnet d’entretien, Midas a gagné son statut d’alternative crédible aux constructeurs. Plus de 100 000 révisions ont été réalisées dans les 300 centres Midas (sur 320 que compte notre chaîne au total) qui proposent cette prestation, depuis qu’elle existe. Faisant progresser le chiffre d’affaires global du réseau de plus de 5 % en 2010, tout en amenant dans nos ateliers des véhicules que nous ne voyions pas auparavant, puisque la plupart ont moins de 6 ans.
      Quant aux pneus Tenor, à haute performance et double garantie, alternatives aux gammes premiums des manufacturiers, près de 200 000 ont été montés dans nos centres depuis leur lancement.
      Ces deux innovations ont, en résumé, été capitales puisqu’elles ont permis à Midas de continuer à progresser sur un marché de l’entretien automobile qui, globalement, s’affiche en recul.

      Vous avez par ailleurs entamé, en 2008, un vaste programme de modernisation de vos centres. Où en êtes-vous ? A quoi doit servir ce rajeunissement ?
      Je vous ai parlé des produits et services que nous avons lancés depuis deux ans ; or la modernisation de nos centres vient en complément de ces innovations, pour traduire la nouvelle dynamique dans laquelle s’engage Midas.
      Nous avons commencé par redessiner nos accueils : tout le réseau, succursales et franchises, s’est aujourd’hui mis au diapason. Nous poursuivons avec la réorganisation des ateliers : 30 à 40 % de notre parc en a déjà adopté les normes (ergonomie, transparence, etc.) et le reste sera transformé d’ici à 2012.
      L’ultime étape de cette transition, la refonte de notre concept extérieur, commence elle tout juste. Midas a désormais un nouveau logo, plus lumineux et plus qualitatif, un nouveau code couleur, gris et orangé, plus proche de l’univers automobile et une nouvelle base line : “l’entretien garanti”. Chaque façade sera en outre bardée, désormais, de la mention “Midas s’engage” afin d’appuyer sur le professionnalisme de nos services et de rappeler notre rôle de proximité.
      Cinq centres ont pour l’heure été ainsi relookés. Et toutes les façades devraient être refaites d’ici 3 ans. Nous laissons le temps aux franchisés, sachant que l’ensemble de ces changements revient à un investissement de 30 à 40 000 € par centre sur 5 ans.

      Alors que le parc Midas était en repli depuis quelques années, vous annoncez un plan de développement en franchise soutenu d’ici à 2015. Combien de centres pensez-vous pouvoir encore ouvrir en France ? Avec quels profils de partenaires ?
      L’innovation est, pour qui souhaite gagner des parts sur notre marché, absolument capitale. Mais l’expansion l’est tout autant. C’est pourquoi, en plus de développer  notre chiffre d’affaires à surface égale, nous allons encore renforcer notre maillage territorial. Midas compte pour l’heure 320 centres, dont 80 % sont exploités en franchise.
      Nous prévoyons de recruter 50 nouveaux franchisés d’ici à la fin 2011, pour créer ou reprendre des centres. Et visons 70 ouvertures à l’horizon 2015. Nous sommes confiants car notre marque est de plus en plus forte et toujours portée par un vrai savoir-faire de franchiseur. Nous privilégions quatre types de profils : des professionnels issus du monde de l’automobile, d’anciens cadres en reconversion, des salariés du réseau qui voudraient monter leur propre entreprise et, de manière plus anecdotique, des investisseurs à la recherche d’un complément d’activité (2% des recrutements).
      Pour ce qui est de nos choix d’implantation, nous privilégierons la périphérie et les zones d’activité commerciale, les centres-villes étant devenus très difficile d’accès aujourd’hui. Nous savons aussi désormais que notre concept a sa place dans des zones plus rurales, sur la base d’un modèle de centre plus compact et donc plus accessible. Nous n’hésiterons donc pas à aller également dans cette direction à l’avenir.

      60 000 €
      Apport personnel
      25 000 €
      Droit d'entrée
      Voir la fiche
      Enseignes du même secteur
      Demander une
      documentation

      Pour plus d'informations sur MIDAS

      Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

      Je suis intéressé par la franchise MIDAS