Fermer
Secteurs / Activités

    Bien choisir sa région pour réussir

    Bien choisir sa région pour réussir

    Dernière mise à jour le 28 février 2017

    Entre les priorités des réseaux et les souhaits des candidats, le choix de la région d’implantation doit reposer sur une stratégie réfléchie et tenir compte des spécificités locales. A ces conditions, bouger peut s’avérer payant.

    Témoignage de franchiseur : Le Jardin des Fleurs

    Julie Lafon, Responsable développement et formation au Jardin des Fleurs :

    “Avoir un ancrage local est toujours mieux, c’est toujours plus facile pour développer son réseau commercial, mais nous avons beaucoup d’exemples de franchisés qui n’étaient pas originaires de la ville et qui se sont bien développés.
    “Dans notre cursus de formation au développement commercial, nous donnons une méthodologie pour se faire connaître auprès des élus, associations de commerçants, comités d’entreprise, associations sportives etc.
    “Dans nos premiers échanges avec un futur franchisé, la mobilité est une des premières questions que nous lui posons.
    “S’il est mobile, cela lui donne plus d’opportunités, notamment pour la reprise de magasins.
    “S’il n’est pas mobile, nous devons vérifier que la ville où il réside est disponible, qu’elle est dynamique et qu’il n’y pas trop de concurrence locale.
    “En revanche, s’il vise une ville déjà pourvue, tout dépend de la taille de la ville : s’il n’y a pas de marché pour un nouveau point de vente, ce ne sera pas possible.
    “Mais si la taille de la ville permet l’implantation d’une boutique de plus, nous pouvons étudier le projet car la zone de chalandise de nos magasins ne couvre pas une ville entière : à Bordeaux, nous avons 12 unités.
    “Le franchisé local est prioritaire pour une nouvelle implantation, mais s’il n’est pas intéressé, c’est possible avec un nouveau candidat. »