Fermer
Secteurs / Activités

    Évaluer la santé de l’entreprise et l’ambiance dans le réseau

    Dernière mise à jour le 21 avril 2020

    Si les comptes de résultat et l’historique de l’entreprise ne vous semblent pas assez favorables, vous devez comprendre pourquoi. Même chose quant aux relations entre le franchisé cédant et le franchiseur.

    Evaluer comptes entrepriseOn l’aura compris, l’évaluation de la santé de l’entreprise, de sa viabilité, de son potentiel de rentabilité est cruciale lorsque l’on reprend une franchise.

    Parfois, heureusement, tous les indicateurs sont au vert. Repreneuse en septembre 2019 du Jardin des Fleurs d’Aix-les-Bains, Aurélie Fréval n’a pas eu à s’interroger longuement sur ces questions.

    Avec ses 640 000 € de chiffre d’affaires lors de son dernier exercice (540 000 en 2015) et son classement dans le « Top 5 » du réseau, le magasin de 170 m² avait tout pour la convaincre. « Au cœur de la ville et au carrefour de grands axes, nous sommes entourés de commerces dynamiques ouverts comme nous 7 jours sur 7. Cela créé un ensemble très attractif et bien en vue», s’enthousiasme la fleuriste qui souligne la « stabilité » de l’activité depuis la création de l’entreprise il y a 10 ans.

    Même si, elle qui vient de procéder pour 20 000 € au « relooking » du point de vente, se fixe entre autres comme objectif d’améliorer le trafic client journalier « qui avait tendance à perdre de la vitesse». Il faut ajouter que, travaillant comme employée dans un autre Jardin des Fleurs depuis 2002, elle n’a pas eu, non plus, d’hésitation sur la qualité du réseau et du concept.

    Mais tout n’est pas toujours aussi rose…

     

    « Les problèmes ? Ce n’est pas le cédant qui vous en parlera… »

     

    Olga Zakharova-Renaud
    Olga Zakharova-Renaud, avocate des franchisés.

    Autre raison possible d’une cession, selon Olga Zakharova-Renaud : la mésentente avec le franchiseur. « Bien sûr, un franchisé peut céder son entreprise pour des raisons personnelles, parce qu’il estime ne pas être fait pour ce métier. Mais s’il s’en va parce que la personnalité du franchiseur est un peu haute en couleurs et clivante, il faut s’interroger. De même, il peut y avoir des dysfonctionnements dans le réseau, un manque d’assistance, de transparence, de dialogue. Ce n’est pas le cédant qui vous en parlera. Il faudra vous renseigner auprès des autres franchisés. »