Fermer
Secteurs / Activités

    Bien surveiller les marchés de bureau et résidentiel

    Dernière mise à jour le 18 mars 2021

    Franchise-strategie-implantationNonobstant, toujours, les incertitudes qui planent sur le plan de la conjoncture, d’autres critères doivent être pris en compte pour bien choisir son emplacement, à savoir « l’évolution démographique de la zone ; puis sa croissance économique ; et la qualité de ses transports et projets d’infrastructures », affirme Antoine Amant. Avant d’appuyer : « Tout est affaire de flux, il est donc important d’évaluer l’ampleur et les tendances des marchés résidentiel et de bureau de la zone. Si elles sont positives, la dynamique de l’activité commerciale suivra ». Et notre expert chez BureauxLocaux de pointer les secteurs géographiques les plus dynamiques pour le commerce en 2020 (sans changement notoire par rapport à 2019) : la région parisienne, les agglomérations de Lyon, Marseille, Bordeaux, Nantes et Toulouse. « Les recherches de locaux commerciaux se sont globalement intensifiées en France, ajoute-t-il, et notamment dans les villes du Sud, avec, par exemple, des progressions à Bordeaux et Toulouse de respectivement 25 % et 40 % versus une année plus tôt. » Un élément, en revanche, n’a pas évolué entre 2019 et 2020 : les prix des loyers affichés sur les portails d’annonces.

    Autre conseil prodigué par les experts pour bien choisir son emplacement : se faire accompagner par des professionnels de l’immobilier commercial, c’est-à-dire les agences immobilières spécialisées. Ce sont elles qui connaissent le mieux le tissu commercial qui est propre à chaque ville, à chaque quartier, à chaque rue.  « C’était déjà le cas avant la crise. Et c’est encore plus vrai aujourd’hui », observe Antoine Amant.