Fermer
Secteurs / Activités

    Les chaînes de beauté font du charme

    Foisonnant d’enseignes généralistes ou hyper spécialisées, le marché de l’esthétique, plutôt résilient et peu gourmand en capitaux, reste dynamique dans son recrutement et vecteur d’opportunités pour les candidats à la franchise.

    La franchise gagne du terrain dans la beauté

    Avec plus de 6 500 magasins franchisés (coiffeurs inclus) et 149 réseaux spécialisés, pour un chiffre d’affaires global de près de deux milliards d’euros, le marché de la beauté, longtemps très atomisé, continue de se structurer en faveur des enseignes et au détriment des “vieux” instituts de beauté indépendants traditionnels.

    Culte de l’apparence, prix attractifs, multiplication des programmes de fidélisation et émergence de nouveaux concepts (bars à ongles, à sourcils, épilation à la lumière pulsée, coiffure express sur cheveux secs type Beauty Bubble…) contribuent à tirer la croissance d’un secteur qui, malgré la crise, a progressé de 1,4 % entre 2008 et 2013, selon le cabinet d’études Xerfi.

    La marge de progression des opérateurs est d’ailleurs substantielle puisque seulement 10 % des Françaises – des citadines actives ; âge moyen : 35 ans – fréquentent régulièrement un institut de beauté.

    Enseignes du même secteur