Fermer
Secteurs / Activités

    Franchises sans local : une solution moins coûteuse ?

    Franchises sans local : une solution moins coûteuse ?

    Dernière mise à jour le 28 février 2017

    Certains concepts de franchise n’ont pas besoin de pas de porte ou d’agence. Sans local à louer, acheter ni aménager, les besoins de financement de départ sont plus raisonnables, rendant les projets plus accessibles.

    Une mise de départ réduite

    Franchise AutosmartPour rejoindre Autosmart, il faut disposer d’un apport personnel de 15 à 25 000 euros, afin de financer un investissement global de 100 000 €, dont 40 000 € pour l’acquisition du camion-magasin, 15 000 € pour le stock  et 30 000 € de besoins en fonds de roulement (BFR).

    Tandis que la mise de départ à consentir pour devenir franchisé Hydroparts Assistance représentant environ 50 000 € (incluant l’achat ou la location du véhicule, le stock, l’outillage, l’aménagement et le BFR), l’apport personnel s’élève à 20 000 € environ. “Les charges fixes étant relativement faibles, le retour sur investissement se fait facilement, indique Jean-Baptiste Fouques du Parc. Un franchisé peut démarrer seul et développer sa clientèle rapidement grâce au faible budget de départ”.

    Chez Repar’Stores, “le plan de financement ne dépasse pas 45 000 € tout compris, incluant la formation (20 000 €), le droit d’entrée (20 000 €), le pack de communication intégré et l’équipement, détaille Roger Varobieff. Grâce aux accords-cadres que nous avons négocié, l’acquisition en crédit-bail d’un véhicule équipé, logotypé et aménagé ne représente qu’un loyer de 400 € par mois“. L’apport personnel requis est de 10 000 €, mais selon le franchiseur, beaucoup de ses partenaires ont pu boucler leur budget avec 5 000 €.