Fermer
Secteurs / Activités

    Parcours du candidat : soyez professionnel !

    Parcours du candidat : soyez professionnel !

    Dernière mise à jour le 11 juillet 2018

    Si dans son parcours le candidat à la franchise peut s’appuyer sur le franchiseur, sur son avocat et sur son expert-comptable, il ne peut faire l’économie d’une implication personnelle forte.

    S’impliquer dans la recherche d’emplacement

    Autre préoccupation prioritaire pour le futur franchisé : la recherche de l’emplacement. Elle peut débuter une fois que le DIP est remis. Durant cette phase, et avant la signature du contrat de franchise, un contrat de réservation de zone est généralement conclu. Il prévoit un délai raisonnable pour que le candidat trouve son local. Ce contrat va ainsi protéger le franchisé mais aussi le franchiseur, au cas où le postulant ne mettrait pas assez d’énergie dans cette recherche.

    Généralement, c’est au franchisé de trouver l’emplacement, même si certains réseaux lui prêtent assistance dans cette démarche (selon notre enquête de mai 2012, près de 4 enseignes sur 10 effectuent “parfois” cette recherche et plus de 30 % déclarent s’en charger, tandis que 28 % laissent leur futur partenaire trouver son local). “Dans une activité où l’implantation est stratégique, le franchisé doit fortement s’impliquer dans cette étape, même si le franchiseur a un service développement, reprend Christophe Bellet (Gagner en Franchise). Dans cette recherche, il faudra vraiment qu’il s’applique à respecter de A à Z le cahier des charges du franchiseur. Si ce dernier dit que la vitrine doit faire 6 mètres de large, elle ne devra pas en faire 4.”

    Accéder à la franchise dans de bonnes conditions demande donc implication et réflexion lors de chacune des étapes. Le candidat optimisera ainsi ses chances de succès.