Fermer
Secteurs / Activités

    S’installer en franchise : bien choisir son local

    S’installer en franchise : bien choisir son local

    Dernière mise à jour le 11 juillet 2018

    Le choix de votre magasin sera un élément déterminant dans la réussite de votre entreprise. Voici quelques conseils pour vous aider à repérer les endroits stratégiques et éviter certains écueils.

    Ne vous basez pas seulement sur le loyer

    Dans votre décision, le montant du loyer aura une part importante. D’ailleurs, certains franchiseurs ne valideront pas un local qui vous entraînerait au-delà des 70 % d’endettement. “Mais surtout, insiste Nathalie Dubiez, il faut appréhender les coûts liés à l’immobilier de façon globale.”

    “Pour vos prévisions, vous devrez prendre en compte le coût du loyer, mais également le montant des vos remboursements liés à l’achat du pas-de-porte, poursuit-elle. Ainsi, un loyer élevé mais avec un pas-de-porte peu onéreux pourra s’avérer plus intéressant qu’un loyer faible avec des remboursements conséquents.”

    Se baser uniquement sur le montant du loyer pour choisir un local n’est pas forcément pertinent. “Un bon loyer, c’est celui va permettre au commerçant d’optimiser ses résultats”, certifie Jean-Pierre Gouzy. Donc, celui qui sera adapté à votre chiffre d’affaires.

    Si vous hésitez entre deux emplacements, il faudra comparer les coûts dans leur globalité. “Selon la configuration de votre magasin, à superficie égale, vous pourrez avoir besoin de deux ou trois vendeurs”, note Olivier Deschamps. Choisir le loyer le moins élevé pourrait s’avérer un mauvais calcul si vous devez prendre en charge un salaire de plus.

    De la même façon, si vous optez pour un emplacement très fréquenté, vous pourrez faire des économies sur votre budget de communication. Il est donc important d’examiner tous les paramètres pour faire le meilleur choix.

    Nathalie Dubiez, responsable marché de la franchise (HSBC)“Pour vos prévisions, vous devrez prendre en compte le coût du loyer, mais également le montant des vos remboursements liés à l’achat du pas-de-porte.”
    Nathalie Dubiez, responsable marché de la franchise (HSBC)